Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Les autorités sanitaires américaines se sont engagées, ce jeudi 29 avril, à interdire les cigarettes mentholées aux États-Unis, défendant une mesure qui « sauvera des centaines de milliers de vies » annonce une dépêche de l’AFP que nous reprenons (voir 20 avril).

L’agence des médicaments (FDA) « travaille à délivrer des standards de produits au cours de l’année à venir pour interdire le menthol comme parfum de cigarette », a-t-elle annoncé dans un communiqué.

•• Tous les arômes, y compris le menthol, doivent également être interdits pour les cigarillos.

« Cette décision se fonde sur des données scientifiques claires établissant le potentiel addictif et nocif de ces produits » souligne la FDA. « Les études montrent que le menthol augmente l’attrait du tabac et facilite la progression vers un tabagisme régulier, particulièrement chez les jeunes et les jeunes adultes ».

•• Le menthol « a des propriétés anesthésiantes qui aident à masquer la rudesse et l’irritation de la fumée de tabac » a expliqué, de son côté, Janet Woodcock, cheffe par intérim de la FDA, lors d’un point presse. « Le menthol peut renforcer les effets de la nicotine (…) rendant plus difficile d’arrêter de fumer des cigarettes mentholées ».

•• Selon la FDA, près de 18,6 millions de personnes fument des cigarettes mentholées aux États-Unis. Mais leur usage n’est pas uniforme : chez les personnes noires, 85 % des fumeurs sont des fumeurs de cigarettes mentholées, contre 30 % des fumeurs blancs.

Le tabac est la principale cause de mortalité évitable aux États-Unis, rappellent les autorités, et 480 000 décès liés au tabac sont enregistrés chaque année dans le pays. « Il est impossible de dire combien de temps prendra la mise en place de cette réglementation », a déclaré Mitch Zeller, directeur du Centre pour les produits au tabac de la FDA.

•• Cette mesure ne concerne en revanche pas les e-cigarettes. Le gouvernement précédent, sous Donald Trump, a interdit la plupart des arômes de cigarettes électroniques, mais le menthol a été exempté, conclut l’AFP (voir 3 janvier 2020).