Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
29 Déc 2012 | Trafic
 

Le sud de l’Espagne est confronté, lui aussi, au marché parallèle. En deux ans, le marché officiel du tabac s’est effondré de 45%, sur la seule province de Séville. Comme il y a 50 ans, des femmes âgées se présentent à la sortie des bars des quartiers populaires et proposent des paquets à la sauvette … Pourtant, les saisies se multiplient. Outre les Douanes, la Garde Civile ayant pris sérieusement le problème en main. Trois exemples :

• Le 19 décembre , à l’aéroport San Pablo de Séville, la fouille des nombreuses  valises de Roumains venant des Canaries a permis de découvrir… 258 cartouches ;

• Le même jour, sur le port d’Algeciras, un conteneur venant de Malaisie devait livrer … 49 500 cartouches aux Douaniers. On passe à une autre dimension.

• Depuis la mise en œuvre d’une nouvelle réglementation, limitant à 4 paquets le tabac que peuvent sortir les travailleurs espagnols de Gibraltar (voir Lemondedutabac du 3 octobre), les contrôles se multiplient. Par exemple, sur la seule journée du 24 décembre : 386 véhicules fouillés ; 83 verbalisations ; 800 paquets saisis.

Ce qui est frappant : c’est la diversité des provenances. Ainsi, à Séville même, une récente descente de la Garde Civile aux dix domiciles des membres d’une bande de trafiquants a permis de saisir 12 350 cartouches … venant d’Andorre.

Rien n’est plus facile à transporter que du tabac illégal.