Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Mai 2021 | International, Trafic
 

Est-ce un effet de la Covid avec ses changements de comportement sur les consommateurs? Ou plutôt le fruit des conséquences économiques de cette même crise sanitaire ?

Toujours est-il que le tabac à rouler est le segment qui monte au sein du marché parallèle espagnol.

C’est la fédération des estanqueros / buralistes de la région de Valence qui lance un cri d’alarme alors que le marché du tabac espagnol est déjà affecté par la contrebande à grande échelle (voir 2 septembre et 8 novembre 2020), aggravée par la présence d’usines clandestines (voir 7 mars 2021).

Un exemple : sur la seule région de Valence (5 millions d’habitants), la Guardia Civil et les autorités fiscales ont saisi plus de 4 tonnes de tabac à rouler en 2020. Et 648 personnes y ont été poursuivies pour contrebande. Des statistiques proprement hallucinantes.

Avec un mode opératoire quasiment unique : ce tabac à rouler de contrebande est proposé et promu sur les réseaux sociaux. Et il est acheminé aux clients par voie postale. Un certain nombre de ces clients ignorant le caractère profondément illégal de cette pratique.

Quitte à ce que le produit soit extrêmement dégradé par rapport à ce que l’on trouve dans les linéaires des estancos (débits de tabac).