Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Nov 2014 | Vapotage
 

VapoteurQui sont les fumeurs de cigarette électronique ?
L’Association Indépendante des Utilisateurs de Cigarette Électronique (Aiduce) vient de clore son enquête en ligne (voir Lmdt du 6 octobre) et livre un premier profil des vapoteurs « plutôt passionnés », dégagé à partir de 4 262 participants enregistrés. En l’attente d’une analyse plus poussée – l’échantillon n’est pas représentatif et correspond à un certain type de consommateurs – cette étude est quand même révélatrice de certaines évolutions. En voici les premiers enseignements.

• Le vapoteur de l’Aiduce est un homme (à 73 %). Il a entre 35-45 ans (pour 33,8 %) ou 25-35 ans (pour 30,3 %).

• La plupart ont commencé la cigarette traditionnelle avant 18 ans. 12 % restent fumeurs contre 88 % qui ont arrêté. Seul 0,4 % n’ont jamais fumé.
Bien logiquement, « l’arrêt du tabac » est la première réponse en termes de motivation. « Faire des économies » et « diminuer le tabac » arrivent en deuxième et troisième position. Parmi les 12% fumeurs de l’échantillon, 72% sont parvenus à réduire leur consommation de tabac de l’ordre de 76 à 99 %.

• 30 % vapotent depuis « 13 à 18 mois », période qui constitue un pic de début d’utilisation de l’e-cigarette. Sur la période au-delà de 18 mois, la courbe devient réellement montante à partir 2012, marquant une accélération sur 2013. Sur la période d’un an et moins, la courbe décroche lentement pour se stabiliser autour de 10 %.

• L’usage. La grande majorité fonctionne avec des dosages à 1-6 mg/ml, après avoir démarré avec des e-liquides plus forts en nicotine.13 % ont gardé le même rythme d’utilisation que lorsqu’ils fumaient une cigarette traditionnelle, 37 % « vapotent  » toute la journée. En fait, 50 % n’ont pas d’habitude particulière, semble-t-il.

• Les sondés font, de plus en plus, leurs achats sur internet (France, Europe ou hors Europe). Leurs premiers pas se sont portés vers les boutiques spécialisées, internet et le réseau des buralistes. L’émergence d’un matériel plus performant et plus personnalisé (les Mod’s) les amènent vers la diversité, qui leur permet de consommer en moyenne 4,7 ml de e-liquides par jour.

• Le choix des saveurs demeure très important (73 %). Gourmands, les adeptes de la vape aiment en priorité les saveurs fruitées (20 %). Les saveurs tabac et menthe suivent.

• Et puis, on s’en doute, cette enquête confirme que la communauté des vapoteurs « engagés » est « accro » de l’Internet. Presque la moitié va y chercher ses informations. Et 42 % vont tous les jours sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter,…) pour regarder les informations sur la e-cigarette ou discuter avec d’autres consommateurs.

• Militantisme.96 % encouragent leurs amis à essayer. 91 % se disent, en même temps, inquiets d’une réglementation sévère. Militants, ils ont signé à 70 % l’Initiative Européenne pour le libre vapotage (voir Lmdt des 17 septembre, 12 juillet et 21 mai).