Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Oct 2012 | Trafic
 

Le phénomène de contrebande du tabac se développe, se renforce, se structure. A tel point qu’il concerne aussi – et c’est relativement nouveau – les accessoires à fumer … tel le papier à rouler. Celui-ci faisant même l’objet de contrefaçon. Dans des proportions inédites et inquiétantes.

• Ces derniers mois, les douanes ont saisi du papier de contrefaçon à Roissy et Marseille : soit 20 000 cahiers.
• Récemment, une importante saisie, en Suisse, a porté sur des « faux » cahiers OCB avec les mentions sanitaires en vigueur dans l’Hexagone. Manifestement, ce papier allait être envoyé à des correspondants français, animateurs de sites marchands.
• Cet été, en Allemagne, du papier de contrefaçon (toujours OCB) a été trouvé dans 26 kiosques (à Berlin et en Ruhr).

Rappelons aussi que le groupe Republic Technologies a fait saisir, en juillet 2010, sur le territoire chinois, la bagatelle de 600 000 cahiers destinés à l’Espagne.

Détail troublant : ce papier de contrefaçon comprend, dans sa composition, des agents azurants pour assurer leur blanchiment. Il s’agit de produits toxiques, strictement proscrits.