Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
10 Jan 2013 | International, Trafic
 

Adopté il y a deux mois par 170 pays membres de l’OMS (voir Lemondedutabac du 12 novembre), le protocole international de lutte contre la contrebande est entré en phase de « signature », ce jeudi 10 janvier, au cours d’une cérémonie à Genève. Les représentants des pays ont jusqu’au 9 janvier 2014 pour accomplir la formalité, sachant que l’accord peut entrer en vigueur 90 jours après la signature du 40eme Etat.

Après cinq ans de négociations entre les Etats membres de la Convention cadre de l’OMS sur la lutte anti-tabac, le protocole prévoit un système global de suivi et de traçabilité pour les produits du tabac à travers un système d’étiquetage. « Afin de mieux contrôler les flux de tabac et éviter que le détournement des produits fabriqués légalement soit une source d’approvisionnement du commerce illicite » précise le texte, reprenant plus ou moins implicitement les messages des ONG soupçonnant les fabricants « d’alimenter les réseaux de contrebande afin de prendre pied dans les marchés en voie de développement ».

Tel qu’il est conçu et compte tenu de l’absence de pays non membres de la Convention (comme les Etats-Unis, l’Indonésie ou l’Argentine), il n’est pas sûr que « ce traité change la donne », comme l’a déclaré Margaret Chan (directrice générale de l’OMS) à Séoul, le jour de son approbation.