Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Jan 2017 | Profession
 

Une douzaine de jours après le paquet neutre obligatoire à la vente, les nombreux buralistes nous faisant remonter leurs impressions et sentiments sont unanimes : les clients comprennent nos difficultés et compatissent.

 « Ils voient bien que ce n’est pas facile pour nous ; ils sont devenus patients … »

« Quand ils se sont aperçus que le rayon était passé tout en neutre, les habitués ont commencé à nous souhaiter bon courage avec un petit sourire en coin ».

 « L’autre jour, il y en a un qui m’a dit qu’il comprenait maintenant pourquoi on manifestait tout le temps ! »

Bref, là où certains craignaient de l’impatience, voire un certain énervement, on constate une compréhension générale devant les difficultés actuelles du métier de buraliste, mêlée de compassion.

Marisol Touraine aura contribué à resserrer les liens entre les débitants et leurs 10 millions de clients, c’est toujours cela.

Il n’empêche qu’outre un haussement d’épaules général, certains clients lâchent d’autres commentaires sur le paquet neutre et ceux qui l’ont institué. Et on ne peut pas vraiment les qualifier de compatissants.