Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Chine Shangai fumeurUne conséquence du sommet anti-tabac de l’OMS / COP 7 (voir Lmdt du 12 novembre) ?

La ville de Shangai a adopté, ce vendredi 11 novembre, un amendement renforçant les mesures d’interdiction de fumer. Couvrant tous les lieux publics intérieurs, les zones de travail et les transports publics, la mesure sera effective à partir de mars 2017.

La ville la plus peuplée de Chine (près de 24 millions d’habitants) s’aligne, donc, sur la législation anti-tabac de la capitale Pékin (voir Lmdt des 1er et 20 juin ainsi que du 7 juillet 2015).

Fumer sera également interdit dans certains endroits publics en plein air fréquentés par les enfants – dont les écoles, les établissements d’enseignement postscolaire et les hôpitaux pour enfants – , ainsi que dans les aires extérieures des stades.

La réglementation actuelle, prise il y a six ans, autorisait des spacieuses zones pour les fumeurs à l’intérieur des hôtels, des restaurants, des lieux de loisirs, ainsi que dans les aéroports.