Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
13 Mai 2021 | Observatoire
 

Le site spécialisé Newsweed rapporte que tous les chefs de service de la Préfecture de Police de Paris ont reçu, le 13 avril dernier, une note sur « la lutte contre les magasins de CBD ».

« Contrairement à ce qu’opposent quasi-systématiquement les magasins de CBD, la teneur autorisée de 0,2 % de THC s’applique à la plante de cannabis et non au produit fini qui en serait issu », y est-il indiqué. Un taux de THC « supérieur à l’existence de quelques traces » devra donc être considéré comme une « infraction à la législation ».

Toujours selon la même source, « les feuilles, fleurs, l’enveloppe florale, les sommités florales … » ( de la plante de chanvre) « restent considérées comme des produits stupéfiants » reprend la note de la Prefecture.

De là à voir certains des 42 000 agents dépendant de la Préfecture de Police (couvrant Paris et les départements limitrophes) contrôler effectivement des boutiques … il y a un grand pas (voir 4 et 7 mai).