Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

Le paquet neutre n’est pas encore mis en place (voir Lmdt des 3 septembre 2016 et 31 janvier 2015) que le gouvernement canadien a lancé – le 22 février – une consultation publique sur l’avenir de la lutte contre le tabagisme. Objectif : moins de 5 % de fumeurs à l’horizon 2035 (contre 15 % actuellement). 

Les mesures prises dans le cadre de la stratégie fédérale de lutte contre le tabac (qui prend fin en mars 2018) ne seront pas suffisantes pour faire baisser plus fortement la prévalence tabagique, assure prudemment le gouvernement.

En même temps, il faut intégrer dans cette réflexion, souligne-t-il, l’arrivée de nouvelles technologies (e-cigarette, tabac chauffé), l’impact de la légalisation du cannabis, ainsi que les défis que pose le tabac de contrebande …

Parmi les thèmes en discussion dans cette consultation publique :
• l’interdiction de vente de tabac aux moins de 21 ans ;
• la réduction du pouvoir addictif du tabac en lui-même ;
• l’élargissement de l’interdiction de fumer et de vapoter (cannabis inclus) dans les campus, les parcs publics et les habitations privées ;
• le resserrement des mesures de contrôle sur l’offre et le transport des matériaux nécessaires à la fabrication du tabac ainsi que sur la vente illicite de tabac ;
• le renforcement de nouvelles campagnes de prévention et de sensibilisation ;
• une responsabilisation encore accrue de l’industrie du tabac.

La fin de la consultation est prévue pour ce 13 avril.