Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2021 | Profession
 

Benoît Thomas, buraliste à Simandre (1 700 habitants, 11 kilomètres de Tournus), est encore sur son nuage.

Il a participé la semaine dernière au tournage, dans le Jura, du film de Laurent Tirard « Juste ciel » avec les comédiennes Valérie Bonneton (« Fais pas ci, fais pas ça », « Les Petits Mouchoirs ») et Sidse Babett Knudsen (« Borgen »). 

•• En mars dernier, il tombe sur une annonce pour le casting du film. L’équipe cherche des figurants: « des hommes entre 25 et 65 ans, pour incarner des détenus dangereux (physique impressionnant et atypique) », précise l’annonce.

« Avec mon mètre 91, mes plus de 100 kilos et mes tatouages, je me suis dit que je correspondais », a-t-il confié au Journal de Saône-et-Loire. Pour encore mieux coller au personnage, le Bressan de 48 ans se laisse même pousser la barbichette.

•• Quelques semaines plus tard, il reçoit une réponse positive de l’équipe du casting : rendez-vous mardi 20 avril à Baume-les-Messieurs (près de Lons-le-Saunier dans le Jura). Et pour ce premier jour de tournage, ils étaient 23 détenus, et en tout il y avait peut-être 120 figurants. Dès le matin, la production le choisit et il croise alors Valérie Bonneton.

« La veille du second jour de tournage, la production me rappelle pour me demander si c’est toujours bon pour moi et me propose de passer au statut « d’acteur silhouette parlé ». Ça veut dire que j’ai une réplique ! », se réjouit le buraliste. En recevant son texte, il découvre le personnage à qui il s’adressera … Valérie Bonneton.

•• À l’heure dite, après le costume, le maquillage … le buraliste commençait à se liquéfier … Plus il récitait le texte, plus il le perdait et il se retrouve même muet au premier lancement de réplique.

Le figurant a cependant la chance de recevoir les conseils de l’actrice. « Elle m’a beaucoup rassuré. Et sur une dizaine de prises, je ne me suis planté qu’une fois » sourit, ravi, le Bressan. S’il espère ne pas être coupé au montage, il est déjà très heureux de son expérience.

Laurent Tirard a réalisé « Le Petit Nicolas » , « Astérix et Obélix : au service de sa Majesté », « Un homme à la hauteur », « Le Retour du héros ».