Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
23 Avr 2017 | Profession
 

Quand le chien gronde

• Territoire-de-Belfort (1). « J’ai bien compris ce qu’ils venaient faire. Mais que voulez-vous, je me lève très tôt pour gagner ma vie et assurer un service à mes clients. Je ne vais pas donner ma recette aux premiers venus … ». Un buraliste de Belfort a été confronté, ce vendredi 21 avril, à sa première tentative de vol à main armée depuis la reprise de son tabac-presse et relais postal en début d’année.

Vers 5h45, il était dans sa réserve en train de boire un café quand son chien se met à grogner, puis à aboyer. Dans le magasin, il aperçoit deux hommes près du comptoir, l’un tenant une arme de poing et l’autre une bombe de gaz lacrymogène.

Pas impressionné, l’ancien agent de sécurité en empoigne un par le col, puis jettent les deux dehors, avec l’aide du chien. Celui qui avait la bombe lacrymogène a bien essayé de l’asperger, mais elle n’a pas fonctionné. Les deux inconnus à la voix relativement jeune sont repartis bredouilles vers un parking.

« J’ai vu qu’ils m’observaient derrière les buissons », poursuit le buraliste, « je leur ai hurlé de ne plus jamais revenir, sinon je m’occuperai d’eux ».

Braqueurs en herbe

• Territoire-de-Belfort (2). Ils n’auront pas couru longtemps les trois braqueurs du tabac-presse de Bavilliers (voir Lmdt du 19 avril). Une enquête minutieuse, exploitant la vidéo-surveillance et des témoignages, a abouti à l’identification d’un jeune Belfortain de … 14 ans. Ce jeudi 20 avril, des policiers se présentent à son domicile. Le suspect n’est pas chez lui. Ils le récupèrent chez des proches. Lors de la perquisition, les enquêteurs retrouvent de l’argent liquide dispersé dans plusieurs caches, des gants, une cagoule et un pistolet factice à billes.

L’exploitation de son téléphone portable dévoile des photos des complices âgés également de 14 ans. Le premier est interpellé en fin d’après- midi :  à son domicile, les enquêteurs trouvent encore de l’argent liquide et un sac à dos ressemblant à celui qui a transporté le matériel des apprentis braqueurs. Le troisième adolescent est interpellé vers 17 h 50. Lors de leurs auditions, les trois suspects ont reconnu le vol et l’ont justifié par la nécessité de rembourser une dette.

Drôle de stagiaire

• Pas-de-Calais.  Ce jeudi 20 avril, alors qu’un homme tente de toucher les gains de tickets à gratter gagnants dans un bar-tabac béthunois, le buraliste se rend compte que les tickets n’ont pas été activés en caisse. Sentant la supercherie, il prévient la police qui découvre qu’ils viennent d’un autre établissement de la ville, volés par l’amie de l’individu qui y travaillait comme stagiaire

Les deux jeunes ont été interpellés et mis en garde à vue : elle pour vol, son ami pour recel.