Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Nov 2016 | Profession
 

Inquiétude grandissante

Bar-tabac Aisne• Aisne. Après un premier braquage à Chauny le 28 octobre, puis un second à Amigny-Rouy le 24 novembre, les buralistes des alentours restent sur la défensive, même en sortant d’une visite prévention / information d’une patrouille de la gendarmerie.

La plus récente agression était particulièrement violente : deux individus armés d’un fusil à canon scié et d’une bombe lacrymogène ; le buraliste tenu en joue au sol ; sa compagne emmenée vers la caisse, puis l’arrière-boutique et les chambres à l’étage où ils vivent ; le vol de la caisse du jour, de cartons de cartouches de cigarettes et de bijoux … (photo).

Alors, pour un couple ayant repris un bar-tabac à Sinceny, c’est la vigilance : « avec ce qui se passe, on se sent visés. Il ne faut pas noircir mais c’est vrai que cela fait un peu peur. On ferme avant 20 heures. Je préfère perdre un paquet de cigarettes à la vente que risquer le diable ! Ils attaquent armés pour presque rien ! Nous avons deux employées, on s’inquiète pour elles quand on est en haut et le mot d’ordre, c’est de ne pas s’opposer à des gens comme ça : si ça arrive, vous donnez tout ». 

Un dimanche soir de novembre

• Isère. En début de soirée ce dimanche 27 novembre, deux hommes encagoulés ont menacé avec un couteau le gérant d’un tabac-presse d’Échirolles. Le contenu de la caisse en poche et avec plusieurs cartouches de cigarettes, ils ont pris la fuite.

Comme souvent, à la fermeture

• Nord. Il était presque 19 heures ce vendredi 25 novembre. Les derniers clients d’un tabac-presse de La Sentinelle sont partis et l’employée s’apprêtait donc à fermer la devanture. C’est alors qu’elle a été bousculée par un individu portant une arme ressemblant à un pistolet. Sous la menace, il parvient à entrer dans l’établissement et à se faire remettre le contenu de la caisse. Un petit butin, celle-ci étant régulièrement vidée.