Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
19 Nov 2016 | Profession
 

Cambriolé ou attaqué à plus de vingt reprises … comme un raz-le-bol

Cambriolage assurancesHaute-Savoie. Un buraliste de Marnaz était tranquillement en train de passer l’aspirateur, vers 19 heures ce jeudi 17 novembre, quand il prend un brusque coup sur la tête. Secoué, il comprend vite ce qui se passe. Et réagit sans réfléchir : en relevant la tête, il se retrouve face à un individu brandissant une arme de poing. « Je l’ai empoigné et l’ai bien secoué autour des rayons, sans le lâcher et puis son complice lui a crié : “Laisse tomber ! ” Je l’ai repoussé vers la porte et ils sont partis sans butin », raconte Bruno Pernat.

Acte intrépide ? « Mais qu’est-ce que j’aurai dû faire ? Ça fait maintenant plus de vingt fois qu’on se fait cambrioler ou braquer depuis qu’on est ouvert. Une assurance m’a déjà lâchée et si je n’empêche pas ces gens de me voler, plus personne ne voudra m’assurer ! ».

En 2009, suite à une attaque à la voiture-bélier provoquant de gros dégâts, il a investi lourdement pour la sécurité (rideau métallique, muret anti-bélier, vidéosurveillance) : « c’est la limite de ce que je peux faire ». Son père a, lui-même, été attaqué, il y a six ans, ce qui lui avait valu des côtes cassées.

Pour Bruno Pernat, il faudrait que la justice soit bien plus sévère avec ceux que les gendarmes arrêtent. « Si on ne fait que leur dire « attention à la prochaine fois », ils récidivent ! Si au moins, il y avait des patouilles systématiques le soir, à la fermeture, ça les découragerait sûrement ».

« C’est toujours en novembre et décembre, analyse-t-il. Les fêtes approchent et ils ont besoin de « fraîche », alors ils tentent le coup ici, vu qu’on est un peu à l’écart … ».