Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
19 Juil 2016 | Profession
 

Emmenés de force dans la réserve

Buraliste Debit• Loire. Ce dimanche 17 juillet au matin, à Saint-Chamond, deux individus encagoulés ont entraîné, sous la menace d’une arme de poing, la buraliste et deux clients dans la réserve. Les obligeant à se mettre à genoux, les malfaiteurs ont commencé à charger les cigarettes dans des grands sacs-poubelles. Puis, à remplir un carton avant de prendre la fuite. « Ça a duré un bon quart d’heure. C’était long et ils étaient très excités », témoigne la buraliste. Fin janvier, l’établissement avait déjà été pris pour cible dans un scénario similaire.

Frappé à l’œil et aux côtes … un moindre mal 

• Seine-et-Marne. Deux malfaiteurs, apparemment très jeunes malgré leur visage dissimulé par une écharpe, ont débarqué en fin d’après-midi dans un bar-tabac de de Meaux. L’un armé d’un revolver a menacé trois clients au fond du commerce, pendant que son complice réclame la caisse au gérant. Ce dernier s’exécute en remettant une petite somme, mais le duo estime qu’il n’y en avait pas assez. L’un des malfaiteurs veut cette fois les cigarettes et se poste devant le gérant qui tente, alors … d’attraper l’arme. En vain. Ce qui a provoqué la colère du malfaiteur qui l’a frappé à l’œil et au niveau des côtes. Les deux jeunes sont repartis à pied.

À trois mois de la retraite

• Moselle. Trois cambrioleurs cagoulés sont parvenus à casser le volet puis la porte vitrée d’un bureau de tabac d’Enchenberg, dans la nuit du dimanche 17 au lundi 18 juillet. Faisant main basse sur la totalité du stock. Alertée par l’alarme, une des voisines a aussitôt prévenu les forces de l’ordre. Une course-poursuite s’engage mais les gendarmes perdent la trace des cambrioleurs. Quelques heures avant, on pense que ceux-ci étaient à Montbronn, où ils ont soulevé le rideau métallique et brisé en partie la porte vitrée d’un bureau de tabac. Mais, ils se sont finalement ravisés en se rabattant sur la commune voisine. « À trois mois de la retraite, c’est une drôle de prime de départ » ont commenté le couple de buralistes.

Procès mouvementé

• Pas-de-Calais. Deux des trois Calaisiens, interpellés en flagrant délit de cambriolage dans un bar-tabac de Sangatte (voir Lmdt du 30 juin), ont été condamné respectivement à douze mois et neuf mois de prison ferme, par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer ce vendredi 15 juillet. Une audience agitée, marquée par les injures d’un des prévenus, soutenu par des proches présents dans la salle et la violente résistance d’un autre lorsqu’on lui passe les menottes …

Les prévenus (28 ans et 18 ans) ont reconnu les faits du bout des lèvres. Ils étaient sept, au total, à vouloir cambrioler des bars-tabac du secteur. Après deux tentatives, ils ont jeté leur dévolu sur l’établissement de Sangatte … Rappelons que trois autres individus sont actuellement en garde à vue (voir Lmdt du 16 juillet).