Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
29 Fév 2024 | Profession
 

Braquage au couteau de cuisine

• Vosges. La patronne dun bar-tabac à Vincey (25 kilomètres au nord d’Épinal) se trouvait dans larrière-boutique, ce 22 février, peu avant la fermeture quand elle a entendu la sonnette.

En arrivant près du comptoir, la buraliste est tombée sur un individu cagoulé et armé d’un grand couteau de cuisine en train de fouiller dans la caisse. Il s’est approché d’elle en pointant son arme. Elle a alors crié et son conjoint, lui aussi dans l’arrière-boutique, qui a volé à son secours, l’aidant à fuir par l’arrière.

En plus de la recette du jour, le braqueur en a aussi profité pour voler deux cartouches de tabac avant de rejoindre son complice en train de faire le guet à l’extérieur.

Effroi en terrasse

• Hérault. Une voiture lancée à vive allure a foncé directement sur la terrasse d’un bar-tabac dans le quartier sud de Port Marianne à Montpellier, ce lundi 26 février en tout début d’après-midi, semant l’effroi.

Après avoir renversé des tables et des chaises, le conducteur a reculé, menaçant de récidiver, avant de quitter les lieux, mais pas pour longtemps : il est allé garer son véhicule endommagé dans une rue à proximité pour réapparaître à pied, portant un sac. Entre-temps, les services de police et des patrouilles ont très rapidement convergé sur place. L’interpellation du suspect, un Montpelliérain âgé d’une quarantaine d’années, s’est faite sans incident, sous les yeux du buraliste et des clients en état de choc, mais rassurés.

Le chauffard a été conduit en garde à vue au commissariat central, avec le sac dont le contenu n’a pas été communiqué. Est-il venu régler un différend récent ou ancien avec les gérants ou avec un client présent sur la terrasse ? A-t-il agi gratuitement sur un coup de tête ? L’enquête ne fait que commencer.

Six mois ferme

• Somme. Le 22 février vers 19 heures, après avoir longtemps hésité, un individu de 20 ans a fait son apparition dans un bar-tabac à Sailly-Flibeaucourt (à l’ouest d’Abbeville). Porteur d’une cagoule, armé d’un pistolet, il a demandé aux clients de poser leurs téléphones et à la buraliste de lui remettre la caisse et des cartouches de cigarette. Cette dernière a actionné l’alarme et le générateur de fumée. Surpris, le braqueur a pris la fuite – en ne dérobant qu’un iPhone -à l’arrière de la moto d’un complice âgé de 16 ans et demi, garé un peu à l’écart.

Juste avant le forfait, un voisin avait trouvé suspects les deux individus : averti, il a tout de suite suivi la moto au volant de sa camionnette, tout en informant les gendarmes de sa position. C’est ainsi qu’ont été cueillis le braqueur et son complice, lamentablement embourbés dans un champ … L’auteur du forfait, originaire du Pas-de-Calais a été condamné ce lundi 26 février à 24 mois de prison dont 6 ferme par le tribunal d’Amiens.

L’ancienne gendarme va devoir payer pour le préjudice à ses victimes

• Seine-Maritime. À Saint-Martin-du Vivier (9 kilomètres de Rouen), une femme de 57 ans, ancienne gendarme, a gagné la confiance de plusieurs personnes qu’elle a abusées entre le 1er juillet 2019 et le 26 mars 2021. À commencer par l’association du Rotary club Rouen Vallées dont elle est trésorière. Mais dont les membres se sont aperçus aussi qu’il y avait un trou de 30 000 euros dans la caisse, malgré la mise à jour des cotisations. La trésorière a alors évoqué des problèmes financiers pour expliquer cette anomalie, et s’est engagée à rembourser. Ce qu’elle n’a pas fait.

Une autre victime, la patronne d’un bar-tabac de Foucarmont, s’est manifestée un peu plus tard. Là aussi, la prévenue a mis en avant son statut d’ancienne gendarme pour gagner sa confiance. La buraliste a accepté … les chèques du Rotary en contrepartie de tabac et de jeux à gratter, sous prétexte qu’elle allait rembourser en liquide. Les chèques … sans provision représentent un préjudice de 7 329 euros.

Le 20 février, elle a été condamnée à 18 mois de prison avec sursis avec obligation d’indemniser les victimes. Elle doit rembourser 24 046 euros au Rotary pour le préjudice financier et 800 euros pour le préjudice moral. Puis 5 017 euros pour le préjudice financier de la buraliste et 800 euros pour son préjudice moral.