Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juin 2019 | Profession
 

Le Gouvernement qui souhaite mener l’opération de privatisation de la FDJ d’ici fin 2019 – et si « les conditions de marché le permettent » – a lancé ce mercredi l’appel d’offres pour les banques qui vont préparer l’entrée en Bourse de l’entreprise (voir Lmdt du 5 juin).

La privatisation de la Française des Jeux (FDJ) va permettre de mettre au point la « batterie électrique qui sauvera peut-être Renault ou Peugeot ou demain » a estimé le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, jeudi 6 juin sur franceinfo.

« Est-ce que c’est stratégique de gérer la Française des Jeux ?  s’est-il interrogé. « Est-ce que c’est stratégique de gérer votre loterie ou le loto, que vous faites peut-être en famille, le dimanche ? Est-ce que ce n’est pas plus stratégique d’inventer la batterie de demain ? C’est ce qu’on va faire » a-t-il poursuivi.

« On vend la Française des Jeux, on garde la régulation pour qu’il ne se passe pas n’importe quoi, et avec cet argent, on fait le fonds d’innovation qui sauvera peut-être Renault ou Peugeot demain. »

Et puis la FDJ continuera de rapporter de l’argent à l’État. « Il y aura toujours des taxes sur la Française des Jeux. La France ne dit pas : je ne touche plus les taxes de la Française des Jeux. »