Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
11 Jan 2020 | Profession
 

En toute discrétion, Carrefour Banque a arrêté, le 31 octobre dernier, la commercialisation de son contrat d’assurance-vie multi-support, Carrefour Horizons. 

Un recentrage stratégique qui pose, pour Les Échos, la question de l’avenir du compte courant C-Zam : un coffret à 5 euros (plus 1 euro par mois), lancé en grande pompe en avril 2017, sur le modèle du Compte-Nickel (voir 23 mars 2017).

•• Mais Carrefour Banque a vite perdu ses illusions. Après avoir revendiqué 120 000 comptes la première année, le nombre de clients de C-Zam semble plafonner autour de 150 000 et de nombreux clients C-Zam n’auraient jamais activé leur compte.

D’où les nombreuses rumeurs de cession qui ont circulé à l’automne. « Il est plus probable que l’enseigne gère progressivement l’extinction du compte, à défaut de lui avoir trouvé un modèle économique » avance un concurrent.

•• La baisse de fréquentation dans les hypers, notamment parmi les jeunes, et la sous-estimation des investissements nécessaires … notamment dans les fonctions supports, comme le service après-vente, peuvent expliquer cet échec, selon le quotidien économique

•• La tentation serait donc grande pour Carrefour Banque de se repositionner sur l’existant, autrement dit son écosystème autour de la carte Pass Mastercard (2 millions de porteurs) et de se développer sur l’e-commerce et le paiement fractionné (permettant de payer un achat en plusieurs fois), très rentable et en plein essor.