Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Fév 2017 | Profession
 

Cet après-midi ou ce soir, les buralistes vont changer leurs étiquettes pour un certain nombre de références, une nouvelle liste de prix des produits du tabac entrant en vigueur ce lundi 20 février (voir Lmdt du 2 février).

Et de s’apercevoir que la relative stabilité apparaissant, à première vue de références-phares du segment des cigarettes, a pu déclencher un certain effet trompe-l’œil. Il y a bien des hausses, ce lundi. Et le client va s’en apercevoir.

• D’abord, il y a une nette augmentation du tabac à rouler : + 1,30 euro en moyenne sur l’ensemble des produits, soit un + 15 %.

 On citera au passage une évolution générale des prix des cigares et cigarillos.

• Et des marques importantes du marché des cigarettes évoluent également à la hausse : Camel + 10 centimes ; Winston + 20 centimes ; Benson & Hedge + 20 centimes ; Gauloises + 20 centimes ; Gitanes + 20 centimes ; Royale + 20 centimes ; Pueblo + 20 centimes ; Davidoff + 20 centimes ; Bastos + 20 centimes, etc.

On arrive, mine de rien, à plus de 25 % des parts du marché des cigarettes.

De quoi tempérer les arguments de celles et ceux parmi les anti-tabac, la ministre de la Santé au premier rang, qui ne vont pas manquer de s’exprimer dans les médias pour estimer qu’une augmentation des prix du tabac à rouler, ce n’est pas suffisant. Et qu’il soit nécessaire d’aller plus vite et plus fort.

Il y a bien une augmentation – partielle mais significative pour les clients – demain.