Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
25 Nov 2020 | Profession
 

Un contrat de sponsoring sur trois ans entre l’opérateur de paris, Zeturf, et la société organisatrice des courses, LeTrot, provoque des remous. Plusieurs professionnels dénoncent le partenariat signé pour les grandes compétitions du meeting d’hiver, dont le Prix d’Amérique.

« Ce partenariat remet en cause l’exemplarité du système français des courses » dénonce une lettre ouverte rédigée la semaine dernière. « Cette décision stratégique […] aurait dû justifier la consultation du Comité en raison de sa nature et de la gravité de ses conséquences ». Finalement, cet accord fait « la promotion d’un concurrent du PMU », estiment les signataires.

« On ne peut pas ignorer les différents acteurs de la filière » rétorque, dans Le Parisien / Aujourd’hui en France, Pierre Belloche, membre du comité de LeTrot. « Surtout quand nos nouveaux partenaires mettent la main à la poche (1,6 millions d’euros selon le quotidien).Nous ne sommes pas en guerre avec le PMU ou avec quiconque. Pendant plusieurs années, le Prix d’Amérique s’est retrouvé sans sponsor et le PMU ne s’est jamais manifesté pour lui être associé… Par ailleurs, notre partenaire est ouvert à la discussion. Cette lettre est une bien mauvaise surprise. »

L’opérateur de paris, Zeturf était bel et bien à l’honneur ce dimanche 22 novembre à l’occasion du Prix de Bretagne, la première des six épreuves qualificatives au Prix d’Amérique, lequel est rebaptisée Prix Amerique Races Zeturf Qualif 1.