Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
12 Fév 2017 | Vapotage
 

« Voici l’inventeur de la cigarette électronique » titre, dans son édition de ce 12 février, le Journal du Dimanche en évoquant la présence de Hon Lik à Paris que nous avons annoncée hier (voir Lmdt du 11 février). Extraits :

• Longtemps, Hon Lik a mesuré ses journées en paquets de cigarettes consommées. À 28 ans, il en fumait deux. Aujourd’hui, à 60 ans, il émet 500 bouffées par jour. L’inventeur de la cigarette électronique tient toujours à son addiction. « La fumée, le geste sont des plaisirs de la vie », dit-il en tripotant tantôt une vapoteuse de la taille d’une cigarette tantôt une pipe électronique, un modèle en bois précieux pour son usage personnel.

Enfin des satisfactions qui ne lui minent plus la santé. L’excès de tabac a emporté son père à 76 ans et empoisonné son existence pendant des années. Avant de mettre au point dans son laboratoire une technologie qui transforme la nicotine en vapeur sans ajout de goudron.

• Embarqué par les équipes du groupe Imperial Brands (maison mère de Seita), Hon Lik est venu jouer à Paris les ambassadeurs pour la marque Blu (…) Leader du marché aux États-Unis et au Royaume-Uni, Blu est disponible depuis le mois d’octobre dans 8 000 bureaux de tabac de France. Face aux 16 millions de fumeurs français, les vapoteurs constituent un marché émergent de 1,5 million de personnes en forte croissance.

De 2010 à 2015, les ventes ont été multipliées par cent, de 4 à 400 millions d’euros. « Nos produits sont parmi les plus fiables du marché. On veille à la qualité de chaque composant : batteries, atomiseurs, arômes. Tout est fabriqué en Chine, l’expertise est là-bas », indique l’inventeur.