Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
7 Juin 2024 | International, Vapotage
 

Les autorités hongkongaises ont annoncé, ce jeudi 6 juin, souhaiter interdire totalement l’usage des cigarettes électroniques dès cette année en raison de leurs conséquences sur la santé des jeunes habitants du territoire.

« Nous interdirons complètement tous les produits d’alternative au tabagisme », a même indiqué le secrétaire local à la Santé Lo Chung-Mau lors d’une conférence de presse, selon la dépêche AFP.

Cette annonce survient près de deux années après l’interdiction de l’importation, de la fabrication et de la vente des vapoteuses et des produits de tabac chauffé. Hongkong (7 millions d’habitants) interdit déjà la possession de cigarettes électroniques « à des fins commerciales » (voir 6 juin).

•• La mesure formulée, ce 6 juin, doit étendre cette interdiction aux acheteurs, même si ceux-ci souhaitent vapoter dans la sphère privée. Selon la loi hongkongaise, quiconque importe des cigarettes électroniques encourt jusqu’à 7  ans d’emprisonnement et 2 millions de dollars hongkongais (235 000 euros) d’amende.

Les fabricants et les vendeurs risquent quant à eux jusqu’à 6 mois d’emprisonnement.

Une interdiction totale fait l’objet d’un « consensus dans la société » et « il est temps d’interdire toutes les formes de possession de produits d’alternative au tabagisme, y compris pour l’usage personnel », a renchéri le secrétaire adjoint à la Santé Eddie Lee.

•• Les autorités locales ont également annoncé jeudi d’autres mesures contre le tabagisme, comme l’interdiction de fumer dans les files d’attente sur la voie publique. Le gouvernement a aussi proposé d’interdire le tabac aromatisé qui connaît particulièrement un attrait chez les jeunes et les femmes, d’après les résultats d’une étude citée par les autorités.

Lo Chung Mau a dit espérer que l’interdiction totale des vapoteuses soit présentée dans l’année aux députés hongkongais.