Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
7 Fév 2017 | Profession
 

À partir de ce mardi 7 février, la Française des Jeux teste pendant quelques mois une nouvelle génération de jeux de grattage dits « phygitaux ». En clair : combinant un passage en point de vente physique et une expérience de jeu sur smartphone ou tablette.

Le lancement d’Illiko Live porte sur deux millions de tickets proposés dans 830 bar-tabac-presse des régions Haute-Normandie et Nord.

• Concrètement, le client achètera toujours son jeu (« La Poule aux Œufs d’Or », « As Capone », « Sauve Souris » sont concernés) dans un bar-tabac-presse et y découvrira le gain potentiel au grattage (jusqu’à 30 000 euros pour une mise de 2 euros).

Mais, la suite se déroulera sur un support digital : après avoir flashé le QR code du ticket sur son téléphone mobile ou sa tablette avec une appli de scan, le client pourra jouer directement sur l’écran. Ainsi, avec « La Poule aux Oeufs d’Or », au joueur de trouver sur écran parmi la vingtaine de poules celle qui couve l’œuf en or. Et, s’il gagne, il devra aller toucher son gain chez le détaillant où il a acheté son jeu.

• Si FDJ lance cette offre, c’est pour rester en phase avec sa clientèle. « Ces jeux reprennent les codes des casual games comme Candy Crush, auxquels jouent 50 % de nos clients » explique Stéphane Pallez dans Le Figaro de ce mardi 7 février.

• Ces prochains mois, le groupe observera comment fonctionnent les trois jeux, et, le cas échéant, les modifiera. En fonction des résultats du test, il en lancera un, deux, trois ou zéro à l’échelle nationale fin 2017-début 2018.

Toujours selon Le Figaro, son souhait est d’en mettre le maximum sur le marché pour, à terme, vendre les jeux digitaux et « phygitaux » à des loteries étrangères.