Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
14 Jan 2013 | Pression normative
 

Il est curieux de constater que certains s’émeuvent des suites polémiques de la démission de l’ancien commissaire européen John Dalli (voir Lemondedutabac du 10 janvier) – petite agitation médiatique relevant surtout de manœuvres politico-politiciennes typiques de Bruxelles – tout en occultant une réalité toute simple : le projet de Directive tabac n’a jamais été retardé, malgré l’aspect quelque peu chaotique et obscur de son élaboration sous la responsabilité de John Dalli. Toutes les échéances fixées par ce dernier sont respectées. La preuve …

Car  le projet de directive Tabac entame son processus devant le Parlement européen. Ce devrait être le 24 janvier que sera désigné le rapporteur du texte pour sa présentation devant la commission ENVI (Environnement, Santé publique et Sécurité alimentaire) du Parlement, saisie sur le fond.

Et comme nous l’avons déjà indiqué, son rapporteur devrait être l’allemand Karl – Heinz Florenz (voir Lemondedutabac du 3 janvier). Membre de la CDU (le parti d’Angela Merkel), s’occupant toujours de la ferme familiale en Rhénanie-Westphalie, c’est un député européen chevronné (siégeant depuis 1989). Il a présidé lui-même la commission ENVI de 2004 à 2007.

Outre l’environnement et le changement climatique, le tabac compte parmi ses sujets de prédilection. Ardent promoteur, en son temps, de l’interdiction de fumer dans les lieux à usage collectif, Karl-Heinz Florenz a déjà proposé que les fabricants prennent en charge les coûts économiques que représente le tabagisme pour le système de santé.

Au niveau du Conseil, un premier groupe d’experts s’est déjà réuni le 7 janvier. Avec des représentants de la Direction générale Santé de la Commission (DG SANCO) et divers experts santé des pays membres. Dont la France.