Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

L’arrêté du gouvernement, publié ce 31 décembre au Journal officiel, sur la nouvelle réglementation de la vente de CBD fait réagir. Notamment des buralistes lillois via La Voix du Nord.

« C’est vrai que nous avons été surpris » admet le patron d’un bar-tabac sur la Grand-Place, « on avait juste commencé à en vendre il y a quinze jours. »

Le buraliste admet, cependant, que la profession avait été mise en garde.

« Je m’y suis mis il y a trois mois car, jusque-là, j’étais un peu inquiet. Les Douanes nous avaient expliqué qu’il y avait des risques avec ce produit, la profession aussi » confie un confrère. Mi-décembre, il avait passé commande auprès de deux fournisseurs pour un montant total dépassant 2 500 euros : « j’ai été livré mais aujourd’hui je n’ai plus le droit de vendre ce stock. Je fais quoi ? ».

Il se dit avoir halluciner devant la réaction de ses fournisseurs : « ils m’ont conseillé de vendre les produits sous le manteau  ! » (…)