Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
5 Déc 2023 | Profession
 

Un couple de Saint-Denis-de-Jouhet (13 kilomètres de La Châtre /Indre), a racheté aux enchères, le 30 novembre, le fonds de commerce du dernier bar-tabac de la commune, placé en liquidation judiciaire en mai.

Enfant du village, Damien est le seul à avoir proposé une enchère pour acquérir le fonds de commerce, mis à prix à 5 200 euros. « Nous ne voulions pas que ça ferme », justifie-t-il auprès de La Nouvelle République, « sinon, ici, il faut faire dix kilomètres pour trouver un tabac. »

•• Selon les chiffres de l’Insee, ce village d’un peu moins de mille habitants a perdu le tiers de sa population en cinquante ans. Un habitant a été le témoin de l’érosion commerciale allant de pair.

« On a eu jusqu’à deux hôtels-restaurants, sept bars, deux boulangeries, deux boucheries, une blanchisserie, une carrosserie, etc. » énumère-t-il. Aujourd’hui, perdurent quelques boutiques. « On a même une épicerie et une petite maison médicale. Ça pourrait être pire. Mais le bar-tabac, cest le cœur du village ».

•• Lui est à la tête d’une entreprise de transports, sa compagne va reprendre l’affaire, forte de son expérience de serveuse dans la restauration. « Jai senti beaucoup dattente de la part des habitants » confirme Johanna, qui envisage déjà de développer l’activité avec un point-relais colis et un service de distributeur de billets.

« Cest une belle histoire », se réjouit la commissaire-priseur. « La vente aux enchères de fonds de commerce nest pas courante. On le fait en accord avec le mandataire judiciaire pour ne pas éparpiller les éléments et permettre le maintien dune activité. »

Après quelques travaux de « remise au goût du jour », le bar-tabac de Saint-Denis-de-Jouhet devrait rouvrir début 2024, selon La Nouvelle République.