Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juil 2018 | Observatoire
 

À défaut d’ouvrir des magasins en France – du moins pour l’instant – Amazon cherche à démultiplier les points de contact avec les consommateurs. L’objectif étant de pouvoir les livrer à tout moment, de même qu’ils peuvent commander quelle que soit l’heure. 

L’installation d’une consigne Amazon – une armoire de 30 casiers décorée par un collectif de street art – au cœur de la gare de Lyon, mi-juin, constitue, dans ce contexte, une initiative majeure.

Et ce n’est qu’un début.

•• En cinq ans, un millier de ces « Lockers » Amazon seront installés dans 986 gares, suite à un accord entre Sncf – Gares et Connexions et le géant américain. De quoi accéder aux 10 millions de voyageurs qui transitent quotidiennement sur le réseau Sncf  (TER et RER), soit le double du nombre d’internautes qui visitent son site en France.

Quelques heures après sa commande, le client pourra venir retirer son colis muni d’un numéro de code pour ouvrir son casier. Cette offre vient compléter les quelque 200 armoires du même type, déjà mises en place grâce à un partenariat avec La Poste.

•• La SNCF ne compte pas s’arrêter là puisqu’elle réfléchit déjà à proposer de la livraison de frais dans ses gares à plus long terme. Même si la logistique n’est pas encore au point.

•• Quant à Amazon, le poids lourd de l’e-commerce a d’autres tours dans son sac. Outre-Atlantique, il a pris une longueur d’avance puisqu’il ne livre pas seulement dans les gares et la rue, mais directement dans les voitures, sur rendez-vous, ou au domicile des clients, même quand celui-ci est absent.