Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Mai 2020 | Profession
 

Dans Le Parisien / Aujourd’hui en France, Stéphane Berne a livré, la semaine dernière, ses inquiétudes, notamment sur les Journées du Patrimoine de septembre (voir 21 septembre 2019). 

•• « Pour le Loto du patrimoine, le choix des 18 sites emblématiques est fait. J’espère que nous pourrons les annoncer dans les prochaines semaines, en juin. Sans doute dévoilerons-nous en même temps les 103 autres retenus pour bénéficier des subventions.

« Tous les grands rassemblements vont être un problème. Il est effectivement difficile d’imaginer, même en septembre, les longues files d’attente habituelles devant l’Élysée ou Matignon. Alors, les Journées du patrimoine telles qu’on les a connues, cela me semble compromis. Mais on pourra peut-être faire découvrir aux gens des sites plus petits et moins connus.

•• « Il peut sembler indécent de parler de patrimoine alors que les gens sont dans l’angoisse, qu’ils craignent pour leur santé et celle de leurs proches … Et pourtant. Je reçois tous les jours des appels à l’aide. Des petits propriétaires de sites fermés et pour lesquels les visites sont les seules rentrées d’argent. Mais surtout d’artisans, de tailleurs de pierre, de charpentiers, qui n’ont plus de travail. 

 « (…) Le travail que nous menons depuis plus de deux ans a porté ses fruits. Le public a compris que sauvegarder le patrimoine était un enjeu de société et un enjeu économique : si on ne veut pas tuer des villages où il n’y a déjà plus rien, il ne faut pas laisser tomber en ruine les églises ou les châteaux. Mais je suis conscient que la tâche va être plus compliquée … ».