Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
28 Nov 2021 | Trafic
 

L’opération n’est menée que deux fois par an …

Ce jeudi 25 novembre, près de 500 kilos de cartouches de cigarettes, boîtes de cigares et pots de tabac saisis, de toute marque et de toute provenance, ont été détruits par les douaniers à l’usine d’incinération de Chavanod.

« Le tabac illégal représente un tiers de nos destructions, c’est significatif » précise, dans Le Dauphiné Libéré, Hugues-Lionel Galy, directeur régional des Douanes d’Annecy.

•• « C’est l’accumulation de six mois de saisies pour les agents mais le plus intéressant, c’est que ce tabac était destiné au marché parallèle local, perturbant son écosystème. Le trafic engendre un manque à gagner pour les buralistes, on lutte pour l’atténuer et épargner le réseau officiel de distribution » poursuit celui qui assure la tutelle des 256 buralistes de Haute-Savoie.

•• Pour lutter contre le trafic de tabac, la direction régionale d’Annecy s’appuie depuis quelques mois sur Pato, chien spécialisé dans la détection des produits de tabac. Le labrador a rejoint l’équipe cynophile des douaniers comptant huit maîtres et leurs chiens aux spécialités variées (argent, stupéfiants, explosifs).

Basé à la douane de Thônex-Vallard, il collabore avec toutes les unités douanières.

Comme ses collègues congénères, son rayonnement est départemental : « nous contrôlons les flux de circulation mais nous nous attaquons aussi directement au fret postal et le chien est un atout. Quand nous menons des opérations dans les entrepôts de la Poste, on l’emmène toujours. »