Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
24 Déc 2020 | Profession
 

« Trois camarades ont perdu leur vie. Derrière, il y a trois familles qui vont être endeuillées », les gendarmes sont « très touchés par ce qui s’est passé ».

On retiendra cette simple déclaration du porte-parole de la Gendarmerie nationale, la lieutenant-colonel Maddy Scheurer, qui a appelé hier à rendre aux trois gendarmes, morts au cours d’une intervention pour violences conjugales à Saint-Just dans le Puy-de-Dôme, « le vibrant hommage qu’ils méritent parce qu’ils sont allés au bout de leur engagement ».

•• De par leur maillage territorial respectif, notamment en zones rurales bien sûr, les buralistes et les gendarmes entretiennent des relations particulières, solides et régulières.

Par exemple, au sein des assemblées générales de buralistes, des représentants de la Gendarmerie sont régulièrement invités à intervenir sur la sécurité des points de vente. En dispensant des conseils simples, nourris de détails pratiques suivis avec attention et respect.

D’autant qu’ils sont les premiers à intervenir sur nombre de cambriolages nocturnes.

•• Et bien sûr, les gendarmes prennent toute leur part dans la lutte anti-contrebande de tabac. De leur propre initiative ou en liaison avec les équipes douanières. Que cela soit lors de spectaculaires contrôles routiers, notamment sur les routes accédant aux frontières (voir 16 novembre) ou de patientes enquêtes permettant de réduire ces trafics qui prospèrent discrètement au cœur de nos territoires (voir 14 et 12 décembre).