Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Fév 2017 | Observatoire
 

Quel que sera le nouveau Gouvernement, il y aura un « Moi(s) sans tabac » (voir Lmdt des 6 octobre et 2 novembre 2016) cette année. Et c’est tant mieux. 

Santé publique France a lancé, ce vendredi 24 février, un appel à projets afin d’accompagner le déploiement de Mois(s) sans tabac, en régions, pour l’automne prochain. 

• Mise en œuvre, pour la première fois en 2016, par le ministère de la Santé, la Caisse nationale d’Assurance Maladie  et Santé publique France, avec l’appui des Agences régionales de Santé, l’opération « Moi(s) sans tabac » a, notamment, permis d’inciter plus de 180 000 fumeurs à s’inscrire sur le site « Tabac Info Services »  et suscité plus de 3 200 commandes de lots de kits de communication par des collectivités, associations, services de l’État ou entreprises, souligne Santé publique France (voir Lmdt du 1er décembre 2016).

• L’appel à projets a pour objectif d’accompagner le déploiement, sous le pilotage des Agences régionales de Santé (ARS), « du dispositif en région en favorisant la mobilisation des acteurs de terrain. Ces activités qui viennent en complément des actions de communication nationales sont nécessaires pour garantir la réussite du dispositif ».

Les activités en question correspondent donc à des opérations de communication locales.

• L’enveloppe globale consacrée à cet appel à projets est de 1 million 100 000 euros.

Les porteurs de projets auront jusqu’au 24 mars pour transmettre leur dossier à l’ARS de leur région et à Santé publique France, qui notifieront leurs décisions avant le 18 juin.

• Soulignons que l’on a entendu, à plusieurs reprises ces dernières semaines, Pascal Montredon indiquer que les buralistes étaient ouverts à une participation – en tant que relais de communication – à cette grande opération destinée aux fumeurs voulant arrêter.