Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
7 Mai 2018 | Profession
 

Alors que le cap du premier anniversaire de son élection est franchi, sous le soleil, par le président Macron, les bons et les mauvais points sont attribués par les commentateurs qui cherchent à ausculter le pouls de la France profonde.

•• Le Parisien / Aujourd’hui en France (dans son édition du 2 mai) est allé chercher une enquête du Credoc sur le poste de dépenses où les Français sont plus ou moins obligés de s’astreindre à des restrictions.

24 % des Français estiment « être obligés de s’imposer régulièrement des restrictions » sur le poste « tabac et boissons ». Et encore, on suppose que l’enquête Credoc est antérieure à la forte augmentation des prix du tabac du 1er mars. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bilan Macron : quelle est la part « de restrictions sur le poste tabac » pour le consommateur ?  ,
13 Avr 2018 | Observatoire
 

Comme on le sait, hier, le président de la République a accordé une interview très médiatisée sur TF1, en direct d’un village de l’Orne, Berd’huis : 1 080 habitants et un bar-tabac-presse-jeux-restaurant-hôtel … en recherche de repreneurs pour cause de départ en retraite.

L’essentiel des propos d’Emmanuel Macron sur les problèmes de ruralité, sujet sur lequel certains l’attendaient :

« Il n’y a pas une fracture entre la France des villes et des champs.
« Les métropoles vivent dans le monde. Parfois en leurs seins vit une France des quartiers qui s’est un peu ghettoisée.
« Il y a une France périphérique qui est inquiète et qui vit mal.
« Il y a une France rurale qui perd des habitations, mais aussi une France rurale qui gagne des habitants.
« C’est plus compliqué que la caricature entre les villes et les champs. »

 Commentaires fermés sur Ruralité : « plus compliqué que la caricature entre les villes et les champs » (Emmanuel Macron)  
18 Fév 2018 | Observatoire
 

Le dernier sondage IFOP pour le Journal du Dimanche – réalisé du 9 au 17 février auprès d’un échantillon représentatif – indique un recul de 6 points du Président de la République : il passe de 50 % de « satisfaits » en janvier à 44 %.

Alors que le premier Ministre glisse de 49 % à 46 %.

•• On pense ce que l’on veut de ces sondages mais tous les politiques et les commentateurs ont les yeux rivés dessus. Ce qui apparait, en tendance : une forte chute de popularité dans les classes moyennes (moins 17 points chez les professions intermédiaires).

« En cause, plus généralement la question du pouvoir d’achat » (Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l’Ifop, dans le JDD). Lire la suite »

6 Fév 2018 | Vapotage
 

Militant de longue date de la vape, fondateur du CACE devenu Fivape dont il a quitté le bureau dernièrement, Mickaël Hammoudi n’est pas tout à fait un vapoteur ordinaire (voir Lmdt des 24 septembre 2016, 26 février 2014 et 2 juin 2013).

Cependant, c’est sous cette étiquette qu’il vient d’adresser un courrier à Emmanuel Macron, Agnès Buzyn et Gérald Darmanin pour une clarification sur les dispositifs du vapotage. La signature du Protocole État/ Confédération aurait-elle servi de de déclencheur pour celui qui, à l’automne, a lancé un appel à témoignages des vapoteurs sur le site « jenefumeplusgracealavape.eu » ?

Monsieur le Président de la République, Madame la Ministre,

Je me permets de vous écrire afin de vous exposer les importants enjeux de Santé Publique que constituent les dispositifs électroniques de vapotage dans la lutte contre le tabagisme en France ainsi que la situation ubuesque quant à son utilité.  Lire la suite »

29 Oct 2017 | Observatoire
 

Le tour des réseaux sociaux pour cette anecdote. Et gros buzz.

Vendredi, en visite-surprise dans un quartier chaud de Cayenne, Emmanuel Macron se prête à quelques photos aux côtés de gamins hilares et dans une ambiance plutôt cool.  D’autant qu’il plane dans l’air une odeur caractéristique.

Commentaire présidentiel : « il y en a parmi vous qui ne fument pas que des cigarettes … J’ai encore du nez !  Ça ne va pas vous aider à bien travailler à l’école … ».

Il est vrai que dans ce contexte, il avait peu de chances de percevoir des effluves de cigares, plus familières (voir Lmdt des 23 et 5 octobre). Et fort heureusement, pour ce déplacement compliqué en Guyane, ce n’est pas Agnès Buzyn mais Gérald Darmanin qui l’accompagnait.

18 Oct 2017 | Observatoire
 

À partir des données du dernier baromètre Ifop-JDD, Jérôme Fourquet (directeur du département Opinion de l’Ifop) et Chloé Morin (directrice de l’observatoire de l’opinion de la Fondation Jean-Jaurès) reviennent sur les nombreuses causes d’un décrochage de popularité parmi les catégories populaires pour le chef de l’État, dans Le Figaro de ce mercredi 18 octobre.

•• Après avoir évoqué « une réforme du code du travail anxiogène » (avec les ordonnances) et « le sentiment d’une politique injuste » (baisse mensuelle de 5 euros des APL, suppression de nombreux contrats aidés, forte diminution de l’ISF), les deux spécialistes de l’opinion abordent un sujet qui nous intéresse.

•• « Moins commentée, la hausse de la fiscalité sur le tabac et les carburants a rencontré un écho réel parmi les employés et les ouvriers. En dépit d’un recul dans toutes les catégories de population, la consommation de tabac reste socialement très marquée. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paquet à 10 euros : une des causes de la chute de Macron dans l’électorat populaire  , ,
5 Oct 2017 | Observatoire
 

Selon le numéro de cette semaine de L’Express qui s’intéresse à la vie nocturne du Président (réunions tardives à l’Élysée, communication à toute heure avec ses proches, cinq heures de sommeil par nuit) on y apprend qu’Emmanuel Macron est un fumeur régulier de cigares. L’Élysée a confirmé cette information auprès de l’hebdomadaire. 

Lequel a donc confirmé une rumeur qui courait dans le monde des aficionados parisiens depuis quelque temps.

Il aimerait rédiger certains textes, par lui-même, en cherchant l’inspiration à travers la dégustation d’un bon cigare.
La source ? En avril dernier, Emmanuel Macron a voulu solliciter un prêt pour financer la campagne présidentielle. Pour cela, il a dû légalement souscrire à une assurance décès. Et dans le formulaire de renseignements médicaux, il a répondu « oui » à la question « Êtes-vous fumeur ? ».

 Commentaires fermés sur Emmanuel Macron fume le cigare   ,
3 Oct 2017 | Profession
 

Petite leçon de mémoire au ministre de l’Économie et des Finances dans une question écrite déposée par le député Didier Le Gac (REM, Finistère) et publiée ce 3 octobre.

Les buralistes « souhaitent, conformément à ce qui avait été avancé par l’actuel Président de la République en mars 2017 au micro de RTL (voir Lmdt du 3 mars), que cette hausse ne soit rendue possible qu’à la condition qu’il y ait harmonisation au niveau européen du prix du tabac, au motif qu’« on ne peut pas expliquer à des buralistes et à des consommateurs qui sont à Lille, à Strasbourg ou ailleurs qu’en prenant dix minutes leur voiture, ils auront [le paquet] à moitié prix de l’autre côté [de la frontière] ».

Didier Le Gac demande la position précise du Gouvernement sur les conditions d’application de la hausse du prix du paquet de cigarettes à 10 euros, au regard de la concurrence frontalière et des risques de développement de la contrebande dans ce domaine.

15 Sep 2017 | Profession
 

Les derniers contacts entre des représentants de la Confédération et l’Élysée, cette semaine, ne laissent guère de doutes sur l’appui dont bénéficie Agnès Buzyn (voir Lmdt de ce jour).

On a fait savoir, lors de ces échanges, que le paquet à 10 euros serait d’autant plus « poussé » qu’il était inscrit au programme électoral du candidat Macron. L’idée est bien de passer aux 10 euros en trois ans.

Certes, des démarches avec les partenaires européens en vue d’une relative harmonisation des prix sont … envisagées. Tout comme d’éventuelles mesures sur la contrebande.

Mais cela, pour le moment, apparait accessoire aux yeux des proches d’un président qui s’est fixé comme objectif l’avènement « d’une génération sans tabac ».

 Commentaires fermés sur Paquet à 10 euros : cela vient de haut  ,
10 Sep 2017 | Profession
 

Dans une récente édition, l’hebdomadaire Jeune Afrique dresse le portrait d’Ahmed Eddarraz, buraliste aveyronnais d’origine marocaine qui s’est lié d’amitié avec le couple Macron et a joué un rôle actif auprès de la future première dame lors de la campagne présidentielle. Détails.

•• Il était présent le 23 avril, au soir du premier tour de l’élection présidentielle, à la table du couple Macron, à La Rotonde. On l’a de nouveau vu lors de la cérémonie d’investiture à l’Élysée, le 14 mai. « Celui qui passe pour l’un des « Marocains de Macron » posait aussi, le 14 juin, au pied d’un des Falcon 7X aux couleurs de la République française, sur le tarmac de l’aéroport de Rabat, à l’occasion de l’un des premiers voyages du président Macron à l’étranger.

•• Né à Millau en 1985, Ahmed Eddarraz y est propriétaire du bureau de tabac Le Recantou, (« le recoin de la cheminée, en patois aveyronnais », précise-t-il), place des Martyrs de la Résistance. Et il a passé toute sa vie à Millau.  Sa famille vit aujourd’hui aux Roches-Noires, même si chaque année, il retourne voir les siens au Maroc, dans un quartier populaire de Casablanca . Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Ce buraliste de l’Aveyron « proche du couple Macron »  ,