Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
12 Mai 2022 | Profession
 

Important article d’Antoine Boudet dans Les Échos mis en ligne ce 11 mai et repris dans la version papier ce 12 mai. Nous le reproduisons ci-dessous. 

La totalité du Fonds de Transformation destiné à accompagner la mutation des débitants de tabac en « commerçants d’utilité locale » sera consommée à son terme, fin 2022. Le président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy, appelle d’ores et déjà le futur gouvernement à pérenniser ce fonds et à assurer le gel de la fiscalité tabac en 2023.

•• C’est un signe qui ne trompe pas ! Fin août dernier, le président de la Confédération des buralistes, Philippe Coy, est invité au Ministère de l’Économie et des Finances pour faire un point sur le Fonds de Transformation alimenté par l’État à hauteur de 20 millions d’euros par an. Lire la suite »

 

Le conseil des ministres espagnol vient d’approuver un avant-projet de loi « du marché du tabac » qui était attendu (voir 13 décembre 2021).

Il est encore trop tôt pour en tirer des prévisions sur l’avancement du projet, tant de questions se posant sur l’avenir du gouvernement de coalition de Pedro Sanchez. Mais on ne pourra s’empêcher de remarquer certains points.

•• L’objectif est de « moderniser le régime juridique du marché du tabac et des produits en relation (avec ce marché) » pour impulser une lutte plus efficace contre tout type de commerce illicite et garantir la sécurité des consommateurs « avec un meilleur contrôle des opérateurs et la traçabilité des produits ».

•• On irait vers un « régime exclusif de vente des produits du vapotage et de nouvelle génération chez les estanqueros/ buralistes dans un délai de 5 ans » : avec encadrement de la publicité, stricte interdiction de la vente aux mineurs et par Internet.

•• Il y est affirmé le principe de neutralité pour le buraliste avec contrôle des activités de promotion des fabricants dans les points de vente (la PLV tabac est encore autorisée en Espagne).

À suivre.

11 Mai 2022 | Profession
 

Black-out

• Loire-Atlantique. Dans la nuit du dimanche 8 au lundi 9 mai, les malfaiteurs ont pris soin de couper des fils électriques dans le secteur d’un bar-tabac-restaurant à Saint-Lumine-de-Clisson (29 kilomètres de Nantes). 

Noir total et alarme muette … ils ont pu vider le stock de tabac après avoir fracturé le rideau métallique et la porte d’entrée.

Une partie du bourg a été privé d’électricité et de réseau numérique dans la journée suivante. Les buralistes venaient de reprendre l’établissement il y a quelques semaines. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
10 Mai 2022 | Profession
 

La Confédération a fait étape, ce jeudi 5 mai, pour une nouvelle « Journée de la Transformation » dans les Côtes-d’Armor (voir 4 mai, 7 et 29 avril). 

Le département recense 390 buralistes, « dont 65 % installés dans des communes de moins de 3 000 habitants. Ils ont un rôle social essentiel, à un moment où l’on parle de fracture des territoires » a rappelé Philippe Coy pour Ouest France.

•• « Les buralistes servent chaque jour dix millions de Français. Mais avec la hausse du prix du tabac et de la fiscalité, il est essentiel de réinventer le métier et amplifier l’offre de services », a-t-il encore expliqué. Parmi les activités supplémentaires possibles : le Paiement de Proximité  (fiscalité et services locaux), produits de la poste, snacking, produits de la vape, aliments en circuits courts … Lire la suite »

 

À la demande de la municipalité de Brive (Corrèze), les buralistes de la ville vont distribuer gratuitement à leurs clients des cendriers de poche. L’objectif est, là encore,  de tenter de réduire le nombre de mégots jetés dans l’espace publique.

La ville a fait fabriquer 10 000 cendriers de poche, pour un montant de 5 640 euros, selon La Montagne.

« Les habitants sont potentiellement pollueurs, mais doivent être aussi acteurs de la propreté de leur ville : la salubrité publique n’est pas que l’affaire des agents » y souligne Frédéric Soulier, maire de Brive.

« La trentaine de buralistes brivistes a accepté de les redistribuer à leurs clients, sans les stigmatiser » précise Frédéric Vergne, président de la fédération des buralistes de Corrèze (et vice-président de la Confédération), qui trouve juste « de donner aux gens qui fument dans la rue et, qui en ont le droit, de trouver une solution pour jeter leur mégot quand il n’y a pas de poubelle à proximité ».

Avec le slogan « Sois écolo, écrase ton mégot », l’opération qui se veut pédagogique rentre dans une campagne plus large baptisée « Pour une ville encore plus propre … Prenons soin d’elle ».

 Commentaires fermés sur Mégots : un partenariat ville de Brive / buralistes   ,
9 Mai 2022 | Profession
 

Agresseur repoussé avec une chaise

• Loire. Ce jeudi 5 mai autour de 12 heures 30, un individu masqué avec une cagoule et armé d’un couteau a surpris des buralistes du centre-ville de Saint-Chamond.

Le malfaiteur a menacé l’employée, mais elle a eu le réflexe courageux de prendre une chaise et de la jeter en direction de l’individu. Ne devant pas du tout s’attendre à ce genre de geste, le malfaiteur est reparti en oubliant son couteau dans l’établissement.

La police, rapidement sur place, a vite reconnu l’agresseur grâce aux vidéos de surveillance … 20 minutes après sa tentative de vol, il était repéré même s’il avait pris le temps de se changer avec des affaires qu’il transportait dans un sac à dos. Lors de sa garde à vue, il a avoué avoir voulu braquer le commerce pour l’argent et des cigarettes. Il n’était pas inconnu des services de police.

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
7 Mai 2022 | Profession
 

La Fédération des buralistes de Moselle s’est réunie, le 20 avril, pour l’assemblée générale annuelle, conduite par Antoine Palumbo, son président, et Sandra Diniz-Salgado (secrétaire générale de la Confédération). 

 •• « On a soulevé deux grosses problématiques » a déclaré Antoine Palumbo au Républicain Lorrain.

« Tout d’abord, il y a le trafic auquel nous devons faire face : cela représente les cigarettes vendues beaucoup moins chères par des pays frontaliers comme le Luxembourg et l’Allemagne. Puis, il y a la contrebande. Ce sont les cigarettes vendues en dehors du réseau de buralistes, bien souvent contrefaites. Cela soulève un problème économique : on estime à 3 milliards d’euros les recettes fiscales en moins pour l’État chaque année. C’est quelque chose qui nous échappe et qui touche directement à l’emploi. » Lire la suite »

7 Mai 2022 | Profession
 

Quatre ans ferme pour le braqueur récidiviste 

• Haute-Saône. Le pilote d’une moto avait surgi dans un tabac-presse/station-service de Plancher-Bas (à l’extrême est du département), muni d’une matraque télescopique et accompagné d’un complice (voir 4 juillet 2020). Sous la menace, la buraliste lui avait remis le contenu de la caisse et avait reçu cinq ou six coups de matraque.

L’agresseur avait été confondu grâce à un renseignement anonyme et aux investigations menées (vidéosurveillance, téléphonie) et était jugé – seul, son complice n’ayant pas été identifié – par le tribunal correctionnel de Montbéliard ce 4 mai.

Le même jour, plus tôt dans la matinée (à 7 h 30), le duo s’était attaqué à un débit de tabac à Bavans (Doubs), à quarante kilomètres de là. Les portes étaient closes et le buraliste a hurlé en entendant le bruit d’un casque contre la vitre et en voyant le pilote armé d’un fusil. La même arme a été découverte quinze jours plus tard au domicile du suspect.

Ce dernier – déjà condamné pour des délits en lien avec les stupéfiants et actuellement en prison – a été condamné 6 ans de prison dont 2 avec sursis.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
6 Mai 2022 | L'essentiel, Profession
 

Le Losange de mai (voir 1er mai) présente un bilan provisoire de la Transformation, à fin mars.

5 200 buralistes impliqués dans la démarche de Transformation.
3 850 audits réalisés.

3 148 dossiers de prévalidation reçus par la plateforme des Douanes de Boissy.
Sachant que les travaux ne doivent démarrer qu’après l’envoi du dossier de prévalidation, date de l’accusé de réception de ce dernier faisant foi (pour toute question, contacter la plateforme de la Transformation mise en place par la Confédération au 01 44 69 28 81).

2 660 dossiers de demande d’aide reçus à la plateforme des Douanes de Boissy.

1 752 buralistes ont achevé leur Transformation (20 500 euros d’aide perçus en moyenne par buraliste).

Rappels utiles :

15 septembre 2022: date limite conseillée pour le dépôt du dossier de pré-validation
31 décembre 2022: date limite d’acquittement des factures des travaux
31 mars 2023: date limite de dépôt du dossier pour mise en paiement des aides