Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
30 Déc 2015 | International, Trafic
 

Espagne Trafic DouanesOn sait que l’enclave britannique de Gibraltar est à l’origine d’un marché parallèle du tabac qui « plombe » les chiffres des buralistes andalous (voir Lmdt des 29 avril et du 4 mai).

On en a eu récemment confirmation avec la conférence de presse qu’a tenu, mi-décembre, le président de la « Union de estanqueros » de la province de Cadix, celle qui est la plus directement touchée. D’après José Bermúdez, dans la région de Cadix, 80 % de la consommation de tabac vient du marché parallèle. En moins de cinq ans, le nombre de estancos (buralistes) sur la ville de la Línea de La Concepción, juste avant le Rocher, est passé de douze à deux. Le relais étant repris, notamment, par des kiosques faisant de la vente à la sauvette ou des « casas-estancos » (tabac proposé par des particuliers chez eux).

Certes, des mesures fortes ont été prises par les autorités depuis deux ans. Les douaniers ont été équipés en moyens de surveillance très élaborés (notamment un camion avec un scanner) et les effectifs renforcés.

Les autorités font état d’une chute du nombre des saisies pour mettre en avant l’efficacité de leur parade : 218 000 paquets saisis cette année. À comparer avec le 1 million 110 000 paquets de 2013.

De fait, les ventes officielles ont repris : + 4,85 % en volume (à fin novembre).

Mais le mal est fait pour le réseau des buralistes locaux.