Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
8 Déc 2016 | Profession
 

Alors que l’on vient d’apprendre une nouvelle flambée des tarifs bancaires en 2017, Compte Nickel annonce l’installation de son 2 100ème point de vente-buraliste.

Le point précis dans un communiqué publié ce jeudi 8 décembre.

•• « Compte-Nickel vient d’installer son 2 100ème point de vente, soit l’équivalent de certains grands réseaux bancaires. Le compte sans banque couvre désormais l’ensemble de la Métropole, des Antilles françaises et de l’île de la Réunion. Le rythme de 100 nouveaux buralistes par mois représente un nouveau point de vente toutes les deux heures (cinq par jour).

Chaque nouveau point de vente ouvre un peu plus de 12 comptes chaque mois. En ce moment, le rythme d’ouvertures de comptes est de 25 000 par mois, soit un nouveau Compte-Nickel toutes les trente secondes (plus de 1 000 par jour). Le dernier record d’ouvertures de comptes dans la journée a été réalisé le 6 décembre dernier avec 1 697 nouveaux comptes.

•• Les buralistes, à travers leur forte présence sur l’ensemble du territoire, offrent une accessibilité unique à leurs clients. Leurs amplitudes horaires très larges (le plus souvent, douze heures par jour, six jours et demi par semaine, cinquante semaines par an) permettent aux clients d’ouvrir et de gérer des comptes, tôt le matin et tard le soir.

Une étude menée auprès de 628 buralistes en octobre 2016 montre que 62 % des ouvertures de Comptes Nickel sont effectuées par de nouveaux clients pour les buralistes.

Le nombre de buralistes candidats pour distribuer Compte-Nickel continue de s’intensifier, à plus de 130 demandes par mois.

Le premier déclencheur pour se porter candidat est le soutien du syndicat professionnel, la Confédération, mais aussi la très forte demande de leurs clients (28 % effectuent leur demande d’agrément en réponse à la demande de leurs clients).

•• Les clients Compte-Nickel ont en moyenne 38 ans, seuls 11% d’entre eux ont plus de 55 ans. 40 % sont des femmes, 48 % ont moins de 35 ans. Ils sont salariés à 43 %. Ils sont représentatifs sociologiquement et géographiquement de la population française. Ils voyagent un peu plus (7 % des paiements avec la carte Nickel sont réalisés à l’étranger) et pratiquent beaucoup plus le e-commerce que la moyenne nationale (près de 30 % des paiements carte).

En octobre 2016, ils ont réalisé près de 5 millions d’opérations de paiement et approvisionné leurs comptes pour plus de 220 millions d’euros.

•• Les raisons de cet engouement sont liées au positionnement universel, simple, transparent, proche des gens et à la facilité d’ouverture du compte, en cinq minutes dans un point de vente physique.

Le concept de compte « bloqué », sans découvert possible, répond à un besoin très répandu. Il est même accessible aux interdits bancaires. La règle du jeu est claire, le compte fonctionne en temps réel, on ne peut dépenser plus que ce que l’on y a déposé. L’information est disponible instantanément sur téléphone mobile ou Internet.

Le prix de 20 euros pour le forfait annuel est rassurant ; le prix est jugé juste, il est inférieur à l’abonnement téléphonique le moins cher (2 euros par mois). On ne paye que ce que l’on utilise. Avec les paiements de commissions à l’acte (essentiellement les dépôts d’espèces et les retraits), le coût annuel moyen est de 46 euros (données d’octobre 2016 annualisées).

Le taux de satisfaction client est de 95 %.