Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Août 2019 | Trafic
 

Dans cette bonne ville de Versailles, qui l’aurait cru ? Les policiers de Versailles viennent de mettre un terme à un trafic conséquent de cigarettes de contrebande. La tête du réseau a été arrêtée, le 14 août … alors qu’il était de passage en ville.

Tout a démarré en avril dernier dans un square de la ville du Roi Soleil.

•• La police s’apprête à contrôler trois individus, en possession de deux cartons. À leur vue, l’un des trois prend la poudre d’escampette. Les deux autres s’empressent d’expliquer qu’ils n’ont rien à voir avec les cartons qui contiennent des cartouches de Marlboro (94 seront dénombrées). Ils s’empressent de livrer l’identité du premier, un habitué du quartier.

•• Les policiers versaillais s’obstinent à en savoir plus. Ils ont de bonnes raisons de faire des recherches sur Snapchat …et c’est là qu’ils comprennent avoir affaire à un réseau. Le Groupe anti-Fraude de la police versaillaise a finalement interpellé les deux jeunes contrôlés dans le square : à leur domicile, 45 cartouches.

Après 24 heures de garde à vue, ils sont libérés, les enquêteurs voulant remonter jusqu’ au troisième, la tête du réseau qu’ils ont fini par identifier en étudiant les téléphones : un troisième jeune habitant à Londres. Patients, les policiers ont attendu son retour à Versailles pour l’interpeller, la semaine dernière.

•• Lors des dernières auditions et de la confrontation, tous ont tenté de minimiser leur implication et l’importance du trafic. Pourtant, chacun avait bien son rôle : le financier-fournisseur et les revendeurs-nourrices. Ils ont refusé de donner des informations sur l’origine exacte du tabac.

Le trio sera jugé le 14 janvier prochain au Tribunal de grande Instance de Versailles. La justice ayant décidé de les poursuivre pour contrebande, vente frauduleuse, détention frauduleuse et vente de marchandise dangereuse pour la santé.