Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
5 Fév 2019 | Profession
 

Il suffit d’entrer dans ce tabac-épicerie multiservices pour se rendre compte de toute l’importance qu’il peut revêtir auprès des 600 habitants de Brion (à 7 kilomètres de Joigny, Yonne).

Chez Nad’, on trouve un bureau de tabac, du gaz, la presse, des fleurs, un rayon traiteur, un coin boucherie et une partie réservée aux cadeaux … et à l’automne prochain, un restaurant.

« Je suis arrivée ici en 2009, suite à un reportage de Jean-Pierre Pernault sur la nécessité de maintenir les commerces dans les zones rurales. Je suis originaire de l’Ain, j’ai eu un coup de cœur pour Brion » confie Nadine Quinault à La Nouvelle République.

•• « Le bâtiment appartient à la communauté de communes qui tenait à ce service de proximité, indispensable. Notre village compte aujourd’hui 600 habitants, contre 440 en 2005. Nul doute que le fait d’y avoir des commerces joue dans ce développement » ajoute Thierry Fourré, le maire.

« C’est un lieu qui se veut avant tout convivial. On n’y fait pas que vendre, on y fait aussi beaucoup de social. Nos élus le savent, et sont vraiment à l’écoute de nos besoins. La boulangerie et moi travaillons dans le même sens, au service des habitants, avec le soutien des collectivités locales. Cela, c’est vraiment essentiel » complète la buraliste.

•• Forte de ce soutien, la Bressane va réaliser un rêve : ouvrir un restaurant. Les travaux sont en cours, et il devrait être opérationnel à la mi-novembre. Repas ouvriers en semaine, carte plus élaborée, le dimanche, « pour que la clientèle locale puisse vraiment se faire plaisir ».

Grâce à son Fonds d’aide au maintien des activités commerciales en zone rurale, le conseil départemental a apporté sa pierre à l’édifice, avec une subvention chiffrée à 37 500 euros.

« Sans cette aide, pas de restaurant », relève le maire, « mais notre projet était viable et le conseil départemental a vu tout l’intérêt qu’il y avait à développer l’attractivité de notre territoire. »