Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Fév 2017 | Observatoire
 

« Je vous félicite pour ce moment et sachez que les paysans, les ruraux, sont derrière vous parce qu’ils ont bien compris que c’était un enjeu très important … pour vous, pour votre filière, pour vos activités de service et de proximité et plus globalement pour l’intérêt de la France et de son économie ! ».

Ainsi parlait Xavier Beulin – président de la FNSEA, décédé hier – en conclusion du message qu’il avait enregistré spécialement pour être diffusé devant 6 400 buralistes réunis contre le paquet neutre, en multiplex dans cinq villes de France, trois semaines avant le vote du texte à l’Assemblée nationale (voir Lmdt du 3 novembre 2015 ). Soit le temps fort de la campagne contre le paquet neutre, le moment où le plus grand nombre de buralistes ont été réunis en même temps.

Il ne pouvait être disponible, ce lundi soir de novembre, il y a 15 mois. Aussi, il avait été proposé d’enregistrer son intervention, quelques jours avant la manifestation, pour exprimer tout le mal qu’il pensait du projet de Marisol Touraine. Une prise de parole de sept minutes, sans note, sans hésitations sur le message.

Xavier Beulin partageait viscéralement la colère des buralistes (comme l’attestent ses commentaires, en off, sur la ministre lors de l’enregistrement) mais, plus globalement, il voyait dans le paquet neutre un exemple typique de ces sur-transpositions de textes européens qui entravent l’agriculture française. Il craignait aussi les dégâts collatéraux pour le secteur agro-alimentaire.

À l’écouter sur d’autres sujets, on était frappé par la vision d’avenir que portait avec force ce syndicaliste-entrepreneur. Quitte à ne pas être toujours compris par tous les agriculteurs, il ne considérait aucun problème « par le petit bout de la lorgnette ». Mais globalement et en perspectives. Il croyait en l’avenir d’un réseau comme celui des buralistes.