Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Déc 2018 | Profession
 

« C’est un moment modeste mais important », a commenté d’emblée, à la presse locale, le préfet Pierre Ory lors de la signature de la convention sécurité entre la chambre syndicale des buralistes des Vosges, l’État, le Parquet, la Douane, la police et la gendarmerie. Cela s’est déroulé le 21 décembre.

« Modeste parce qu’il n’y a pas d’investissement d’argent mais important parce que les commerces de proximité sont particulièrement vulnérables », notamment les buralistes en raison de la nature des produits vendus.

•• Cette convention est à l’initiative de Catherine Marcel, présidente de la chambre syndicale du département et vice-présidente de la Confédération. Selon elle, chacun dans son registre de compétences a pu exposer les mesures qui entourent la protection des buralistes.

•• Il a été rappelé qu’en zones police et gendarmerie, les forces de l’ordre sont évidemment à l’écoute des commerçants. En sachant que le Parquet apportera, le cas échéant, une réponse pénale forte.

(Voir aussi Lmdt des 14 novembre, 17 et 7 juin 2018).