Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Nov 2018 | Observatoire
 

Avant, le client arpentait les couloirs blancs d’une clinique …

Désormais, il déambule dans un décor chaleureux et élégant. Un nouveau concept de magasin Picard Surgelés « Vision » est en test, depuis ce lundi 5 novembre, à Issy-les-Moulineaux et un deuxième « pilote » a été ouvert dans la capitale au métro Cambronne.

« Beaucoup trouvaient l’atmosphère trop froide, dans tous les sens du terme », résume le directeur commercial, Philippe Maitre, dans Les Échos (édition 8 novembre). La blancheur des congélateurs suggérait le respect de la chaîne du froid et la sécurité sanitaire … moins le plaisir.

•• Mais à l’heure de l’e-commerce – les ventes en ligne représentent 2,5 % du 1,4 milliard d’euros de chiffre d’affaires de Picard – l’enseigne renforce l’agrément des courses « physiques ». Un choix stratégique. Et comme qui dirait, une transformation.

• Les meubles de froid se sont parés de noir ou d’un décor bois clair.
• Le couvercle transparent ne givre plus.
• Les produits sont rétroéclairés, ce qui met les emballages en valeur.
• Le plafond aligne d’étroites lattes de bois clair au goût du jour, comme le sont les montants carrés en métal noirs qui
supportent les panneaux d’information.
• L’offre est regroupée en îlots plus identifiés qu’autrefois : la mer, la viande, les pizzas, l’apéritif, etc.

•• À bien noter : Picard poursuit l’élargissement de son offre au gré de ce réaménagement. « L’objectif est de couvrir tous les besoins du repas », rappelle le PDG, Philippe Dailliez.

Aux 60 références de vin, de boissons non alcoolisées et de gâteaux apéritifs qui ont été introduites ces dernières années, s’en ajoutent 60 autres. Avec une plus grande diversité de produits régionaux, plutôt artisanaux, allant de la sardine à l’huile aux cornichons en passant par le ketchup et les « Cuchettes », ces sucettes aux fruits de la Maison d’Armorine …

« Ce ne sont pas des produits Picard, mais pas non plus des marques connues que l’on retrouve dans les supermarchés », précise Philippe Maitre.

•• Tout est fait pour simplifier la vie du consommateur avec de plus en plus de services :

• stockage des achats en chambre froide pendant 24 heures ;
• caisse de self-scanning pour les porteurs de carte fidélité afin d’éviter la queue en caisse,
• vendeurs équipés d’Ipad indiquant, en cas de rupture de stock, la disponibilité dans un autre magasin.