Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
24 Août 2018 | Observatoire
 

Promod, Etam, Uniqlo, Gap … De plus en plus d’enseignes proposent maintenant à leurs clients l’envoi de leur ticket de caisse par courriel. Avantages mis en avant : moins de risques de perte pour pouvoir échanger et moins de gâchis de papier.

•• Une jeune enseigne de mode masculine, Izac, déjà impliquée dans une démarche environnementale, va se lancer dans le e-ticket ou ticket dématérialisé : dans dix magasins d’ici à deux mois, avant de le généraliser à ses 80 boutiques à la rentrée.

•• Mike Hadjadj, président de Iloveretail (agence marketing et communication spécialisée dans le commerce de détail) fait valoir un gain en économie de papier … contrebalancé par « l’électricité consommée par les data centers pour l’archivage des tickets » (9 % de la consommation électrique française en 2016).

•• L’intérêt premier du ticket de caisse dématérialisé serait plutôt de récupérer l’adresse mail des clients.

« Une fois que nous avons le mail d’une personne, cela nous permet de lui proposer une personnalisation du site web en fonction de ses achats, et de mieux cibler nos envois. Inutile de bombarder de mails les clients après un passage en magasin », assure Jonathan Attali, directeur digital d’Etam. Mais beaucoup de clients restent réticents.

•• « Le ticket de caisse papier rassure le consommateur », pointe aussi Mike Hadjadj, « les anciens, qui étaient habitués aux erreurs de prix, y sont encore attachésMais cette crainte n’existe quasiment plus chez les millenials aujourd’hui ». Un changement de génération pourrait rendre possible la disparition totale du ticket papier, selon lui.

•• Les pouvoirs publics auront également un rôle à jouer. « En France, il y a une obligation de délivrer un ticket papier, sauf autorisation explicite du client » souligne Mike Hadjadj. Les commerçants ne peuvent donc pas évacuer la question aussi simplement.

Certains pays comme les États-Unis, la Chine ou la Corée ont systématisé l’inverse : le vendeur n’est tenu de donner un ticket papier que si le client le demande.

•• Chez les enseignes de la grande distribution, la dématérialisation du ticket de caisse n’est pas une priorité.  Mais l’e-ticket resurgit dans leur réflexion la fluidification et la digitalisation du parcours client, de l’entrée dans le magasin au paiement.

Ainsi, Casino et Auchan ont chacun leur application mobile, permettant de payer avec son smartphone : dans ce cas, le ticket de caisse est automatiquement stocké dans l’appli. Carrefour s’est également lancé dans le paiement mobile, mais sans proposer le ticket de caisse dématérialisé. Du côté d’Intermarché, la mise en place d’un système de e-ticket est « en réflexion ».