Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Juil 2019 | E-cigarette
 

Tempête dans un verre d’eau ou nécessaire rappel à la nécessité d’une information responsable et contradictoire sur le sujet ?

La publication d’une dépêche de l’AFP, en fin de semaine dernière, mettant en avant une position pour le moins compliquée de l’OMS concernant le vapotage (voir Lmdt du 27 juillet) aura suscité la polémique pendant tout le week-end.

•• En gros, l’AFP avance que l’OMS déconseillerait la cigarette électronique à ceux qui veulent arrêter la cigarette traditionnelle, même si ce dispositif expose l’utilisateur à moins de substances toxiques : d’où un appel à une réglementation générale.

Sur les réseaux sociaux, les termes fleuris de « dépêche irresponsable », de « fausses déclarations » et de « références mensongères » se sont dès lors multipliés (selon Vapoteurs.net).

•• L’Aiduce (Association indépendante des Utilisateurs de Cigarette électronique / voir Lmdt du 14 février) cite « une dépêche irresponsable reprise sans la moindre relecture » et « d’un rapport sur financement privé (Bloomberg Philanthropies), présenté par l’OMS, contenant de fausses déclarations. »

L’Aiduce annonce aussi un courrier au Médiateur de France Télévisions pour se plaindre d’une reprise de cette dépêche dans un reportage regorgeant d’inexactitudes (ex : présence de goudrons dans la vapeur, absence de normes sur le vapotage, etc.).

•• Réaction similaire du professeur Bertrand Dautzenberg (voir Lmdt du 7 janvier). Lequel a twitté sur un « indigent » communiqué tout en reconnaissant, toutefois, que « l’AFP dit bien que la cigarette électronique est moins nocive que le tabac. »