Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

En parallèle du « Mois sans Tabac » (voir 1er novembre et 4 octobre), on sait que la Confédération a lancé le « Mois de la Vape » chez les buralistes.

Avec des éléments argumentaires que nous reprenons. Pour les buralistes, le « Mois de la Vape » de la Confédération c’est :

•• Six enjeux :

. politique : tenir l’engagement, pris dans le Protocole d’accord signé avec le Gouvernement (voir 2 et 4 février 2018), d’accompagner les fumeurs souhaitant s’arrêter ;
. sociétal : « prouver que le buraliste est le point de contact privilégié » par rapport à ce phénomène de société ;
. économique : un marché dont les prévisions portent sur un milliard d’euros en 2020 ;
. commercial : la cible concerne 12 millions de fumeurs ;
. stratégique : s’adapter « à une mutation profonde du marché du tabac » ;
. sanitaire : en sept ans, la vape a permis à 700 000 fumeurs de décrocher du tabac.

•• Quatre objectifs :

. ouvrir le débat avec les autorités de santé publique ;
. sensibiliser encore plus les buralistes au secteur ;
. séduire le consommateur : « lui garantir de conserver le plaisir de la nicotine différemment » ;
. mobiliser le réseau : grâce à des outils de communication et de sensibilisation.