Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Oct 2020 | Vapotage
 

Le second volet de l’enquête France Vapotage / Odoxa, réalisée en septembre dernier (voir 26 et 22 octobre), s’adresse plus particulièrement aux vapoteurs. Il aborde deux sujets sensibles au regard des travaux sur la prochaine Directive Tabac (voir 10 juin). 

•• Les vapoteurs se montrent fortement opposés (à 72 %) à l’instauration de nouvelles taxes sur le vapotage (en plus de la TVA actuelle). Qu’ils soient vapo-fumeurs (65 %) ou vapoteurs exclusifs (92 %).

Chez les fumeurs, l’extension des taxes sur le tabac aux produits du vapotage clive plus nettement : 48 % y sont favorables et 51 % y sont opposés.

•• 73 % des vapoteurs conviennent que le large choix de saveurs d’e-liquides (tel qu’il existe actuellement) a contribué à les aider à passer du tabac au vapotage : 73 % chez les vapo-fumeurs et 72 % chez les vapoteurs exclusifs.

•• Par conséquent, 52 % des vapoteurs déclarent que si leur e-liquide de référence n’existait plus, ils pourraient être amenés à retourner vers le tabac ou à augmenter leur consommation de cigarettes.

Les réponses sont cependant assez distinctes selon les usages : 60 % des vapo-fumeurs se montrent naturellement plus sensibles à un re-basculement vers le tabac si leur e-liquide n’était plus disponible, contre uniquement 22 % des vapoteurs exclusifs.

À noter également des réactions différentes selon l’âge ou l’implantation géographique. Les 18-24 ans (58 %) et les 25-34 ans (59 %) se prononcent pour un retour vers le tabac dans ce cas.Les habitants de l’agglomération parisienne (57 %) également.

•• En conclusion, l’analyse de France Vapotage : dans un contexte de perte d’attrait du vapotage, révélé dans la première partie de l’enquête, les menaces qui pèsent sur les produits du vapotage en matière de prix et de gamme d’arômes sont d’autant plus inquiétantes.