Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Fév 2021 | Vapotage
 

En 2011, Clopinette voyait le jour. À l’époque, qui y croyait ? 

Retour sur ce qui restera dans les annales : le premier réseau de distribution de cigarettes électroniques en France qui fête ainsi ses 10 ans, durant tout le mois de février, en donnant rendez-vous à ses clients en magasins pour participer à des animations (voir 3 août 2013). 

•• En janvier 2011, Clopinette a démarré avec, comme vitrine, un site internet.

Constatant le besoin important d’informations des clients pour ce nouveau produit, Éric de Goussencourt, le fondateur, décide alors d’ouvrir une première boutique physique à Caen en avril de la même année. L’engouement est au rendez-vous et d’autres ouvertures de boutiques vont suivre en Normandie et à Paris pour commencer.

Non sans causer étonnement et contestation de la part des buralistes.

•• En 2012, la société accole à ses boutiques en propre un réseau de franchises, ce qui contribuera aussi au développement de l’enseigne sur tout le territoire. Au total, Clopinette va développer 106 boutiques dont 49 en franchise. Une attention portée au conseil et à l’accompagnement du consommateur a permis à l’enseigne d’être sélectionnée comme leader de son secteur en 2017 et meilleure enseigne en 2018 par le magazine Capital (voir 11 janvier 2018). 

•• Depuis sa création, Clopinette a toujours fait le choix de proposer des produits sous sa marque. Puis au fil du temps, elle s’est orientée vers du matériel proposé par les grands fabricants présents sur le marché.

De même, le réseau déploie sa propre sélection de e-liquides élaborés par les plus grands laboratoires français. Certains liquides ont rencontré un énorme succès et sont devenus des incontournables « Le magnifique » ou plus récemment « Le fruit du dragon ». (Voir aussi 27 août et 4 juin 2019).