Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Oct 2020 | Associations, Vapotage
 

Suite à la publication d’un rapport de l’Anses (Agence nationale de Sécurité sanitaire), et de la communication dont il a fait l’objet (voir ce jour et 29 octobre), France Vapotage (voir 27, 22 et 8 octobre) vient d’émettre un communiqué que nous reproduisons intégralement.

« France Vapotage salue le rapport publié hier par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). L’initiative de l’Anses marque en effet l’intérêt des pouvoirs publics pour la filière du vapotage et pour les enjeux qui y sont associés. Les conclusions du document pointent d’abord le besoin de ce jeune secteur économique composé d’acteurs très divers de conduire un dialogue constructif avec les pouvoirs publics en vue de bâtir les bases solides d’une filière responsable.

•• En soulignant les insuffisances du cadre actuel et en particulier le fait qu’une partie importante du marché échappe à tout contrôle, le rapport de l’Anses rejoint les préoccupations exprimées depuis deux ans par notre fédération. France Vapotage demande à nouveau l’élaboration d’un cadre réglementaire adapté pour le secteur du vapotage, avec la nécessité pour les e-liquides, qu’ils soient avec ou sans nicotine, d’être soumis à des obligations clairement définies, qui leur soient propres et donc distinctes de celles portant sur les produits du tabac.

•• Alors que le vapotage concerne plus de 3 millions de consommateurs en France, il apparait effectivement nécessaire et urgent de sécuriser la pratique du vapotage sur l’ensemble des e-liquides et de prévenir la consommation de produits potentiellement nocifs.

•• La fédération souhaite que les prochaines publications concernant les produits du vapotage soient décorrélées de celles portant sur le tabac. Cette confusion persistante est d’autant plus regrettable qu’elle intervient à la veille de l’édition 2020 du Mois sans Tabac, alors que la cigarette électronique est l’outil d’aide au sevrage tabagique le plus efficace et le plus utilisé par les fumeurs pour réduire ou arrêter leur consommation de tabac ».