Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
7 Juin 2020 | Trafic
 

70 ans de moyenne d’âge … Trois hommes soupçonnés d’avoir assuré, pendant plus d’un an, l’approvisionnement de tout un quartier de Valence, en cigarettes de contrebande, ont dû répondre aux questions de la présidente du Tribunal correctionnel, ce jeudi 4 juin.

•• Les douaniers ont évalué que la source du trafic correspondait à 13 livraisons par cars : pour un total estimé de 3 900 cartouches. Des arrivages qui s’effectuaient lors de haltes nocturnes à la gare routière de Valence.

C’est justement là que les douaniers ont retrouvé, dans les soutes d’un car espagnol, trois sacs de cartouches. De quoi alimenter tout un trafic, installé par les trois hommes, sur la place principale et dans deux commerces du quartier de Fontbarlettes (classé en Zone de Sécurité prioritaire) de juillet 2018 à juin 2019.

•• Devant le Tribunal, celui qui est soupçonné d’être à la tête du trio a tenté de minimiser l’importance de son rôle. En vain. « Sur des images des caméras de vidéoprotection, on vous voit nettement. Vous avez un rôle de chef. Vous allez vers les revendeurs pour les ravitailler ou leur donner des ordres » a soutenu la présidente du tribunal qui a évoqué les bénéfices : « entre 240 et 800 euros par samedi ! ».

En effet, lors des perquisitions, 53 cartouches et près de 1  500 paquets ainsi que d’importantes sommes en liquide ont été retrouvés aux domiciles de ces trois Valentinois. Au fil de l’audience, les deux autres prévenus apparaissent comme de « simples  revendeurs affichant de maigres bénéfices ».

•• Pour le « leader », la représentante du Ministère public a demandé une peine de six mois d’emprisonnement et une amende douanière de 90  000  euros. Pour les deux autres, trois mois avec sursis (2 4 000 euros et 17  000 euros d’amendes douanières ).

Le Tribunal rendra sa décision ce 11 juin.