Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Jan 2018 | Observatoire
 

Le produit est, du moins, à l’étude en Finlande où il est testé sur 130 personnes. Et les résultats ne seront pas disponibles avant un an et demi.

Tout ce que l’on sait pour le moment est que le spray contient du naloxone qui permet d’agir sur la production de dopamine, un neuro-transmetteur lié au plaisir : une pression sur les narines et l’envie irrépressible de jouer disparaîtrait.

« Jouer répond à un comportement très impulsif (…) c’est pour cela que nous cherchons un médicament à effet rapide, le spray nasal agit en quelques minutes » a expliqué à l’AFP Hannu Alho, professeur de technologie à l’Institut national de la santé et du bien-être de Helsinki.