Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juin 2017 | Profession
 

Lancée lors du dernier « Festival Habanos » (voir Lmdt du 22 février 2017), l’édition régionale « Secreto Cubano » du cigare Quai d’Orsay connait un succès qui avait été soigneusement préparé par les équipes de Seita Cigares. 

C’est le magazine économique Challenges qui nous apprend qu’il a été vendu à 20 000 exemplaires en deux mois.

•• Il est vrai que le Quai d’Orsay (voir Lmdt du 22 novembre 2015 et du 5 janvier 2014) bénéficie toujours, parmi les aficionados, d’un rare privilège.

C’est un cigare « hecho en Cuba » commandé, au tout début des années 70, par le ministre français des Finances … Valéry Giscard d’Estaing. Dans une lettre à la Seita, il était demandé : « la France brille dans le monde entier par ses vins, sa haute couture et ses parfums, mais elle est absente dans le domaine du cigare, il serait souhaitable de remédier à cette lacune ».

La Seita, à l’époque, c’était le Service d’Exploitation Industriel du Tabac et des Allumettes, dont le prestigieux siège était sis au 53, quai d’Orsay sur les bords de Seine.

•• Depuis, chaque nouveauté « Quai d’Orsay » suscite l’intérêt des connaisseurs. Challenges annonce aussi la sortie de deux gros modules à l’automne.