Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Avr 2018 | Profession
 

Le sénateur Michel Dennemont (LREM / La Réunion) a déposé une question écrite auprès de la ministre de la Santé pour s’enquérir de la récente plainte du CNCT contre les principaux fabricants – British American Tobacco, Philip Morris, Japan Tobacco et Imperial Brands / Seita  – « pour mise en danger d’autrui » (voir Lmdt des 9 et 10 février).

« Ces cigarettiers sont soupçonnés de truquer les tests pour sous-évaluer le taux de goudron et de nicotine de leurs cigarettes. Les résultats seraient faussés sur un facteur de 2 à 10.

« Cette pratique, si elle était avérée, rappellerait la falsification par Volkswagen lors des contrôles antipollution. L’opinion publique s’en était émue, à juste titre. Et l’État français avait su être proactif en lançant sa propre enquête.

« Aussi, le sénateur demande si le Gouvernement compte travailler à renforcer les tests sanitaires des cigarettiers, comme ce fut le cas pour le secteur automobile. »

Concernant la réaction des cigarettiers, voir aussi Lmdt du 9 février.

On prendra aussi connaissance d’une décision de justice, émanant des Pays-Bas sur le sujet (voir Lmdt du 22 février).